Etudes et Analyses

Une analyse PESTEL de la grande distribution avec l'exemple de Carrefour

Le but d'une analyse PESTEL est de pouvoir identifier les influences que les facteurs macro-environnementaux peuvent exercer sur une entreprise. Que ce soit des influences positives ou des influences négatives, il est important de mettre en place un modèle PESTEL afin de les connaître et, par conséquent, mieux faire avancer l'entreprise.

abonnez-vous

Consultez
toutes nos études
& analyses sectorielles
en illimité !

img

à partir de
19.95€
sans engagement
de durée

Voir les offres
Une analyse PESTEL de la grande distribution avec l'exemple de Carrefour

Credit Photo : Flickr Ekainj

Une analyse PESTEL met en oeuvre six grands acteurs que voici :

- Politiques : stabilité politique, politique fiscale, protection sociale, politique européenne, commerce extérieur ;

- Économiques : cycle économique, évolution du PNB, taux d'intérêt, taux d'inflation, politique monétaire, chômage, revenu disponible, pouvoir d'achat ;

- Sociologiques : démographie, distribution des revenus, consumérisme, mobilité sociale, éducation, style de vie ;

- Technologiques : investissements privés sur la technologie, dépenses publiques en Recherche & Développement, découvertes ou nouveaux brevets, taux d'obsolescence, vitesse de transfert technologique ;

- Écologiques : la protection de l'environnement, consommation d'énergie, recyclage ;

- Légaux : droit du travail, normes de sécurité, droit du commerce, etc.


CAS CONCRET D'ANALYSE PESTEL DU GROUPE CARREFOUR

Le Groupe Carrefour est né en 1959. Actuellement, il est présent dans le secteur de la grande distribution, entre hypermarchés (60 % du chiffre d'affaires) et supermarchés. Le groupe est également présent à l'international aussi bien en Europe qu'en Asie ou en Amérique latine. Au niveau mondial, en termes de chiffre d'affaires, le groupe français se positionne derrière l'américain Wal-Mart.

Politique : Stabilité politique en France

Économique : Baisse de la consommation > chute du pouvoir d'achat des ménages
Hausse des achats online
Soumis à des variations de coûts sur les matières premières

Social : Fidélisation de certains clients
Certain retour aux circuits courts
Ambiance morose après les derniers évènements de novembre 2015

Technologique : Montée du commerce électronique et commerce via les applications mobiles

Écologique : De plus en plus de demandes de produits bio
De plus en plus de demandes de produits issus du commerce équitable
Étiquetage plus transparent
Lutte contre le gaspillage
Certains clients font attention au développement durable (transport, invendus, vrac, etc.)

Légal : Débats sur les ouvertures du dimanche
Réglementation limitant la concurrence par le contrôle de la création de points de vente
Réglementation entre fournisseurs et distributeurs

Conclusion

Une analyse PESTEL doit lister, mais pas n'importe comment, les facteurs externes qui peuvent aider ou freiner le développement d'une entreprise. Pour le cas de Carrefour, nous constatons que le PESTEL regroupe les influences positives (opportunités), mais aussi celles négatives (menaces). Ce n'est qu'après les avoir analysées que le groupe peut prendre des décisions et suivre des stratégies économiques et de marketing qui lui permettront de ne pas baisser ou se maintenir en termes de rentabilité.

Le Groupe Carrefour, tout comme les autres acteurs français de la grande distribution et de l'alimentaire, est soumis aux facteurs politiques et économiques que traverse le pays. D'où, encore une fois, l'intérêt des analyses PESTEL afin que l'entreprise puisse faire le point en fonction des facteurs externes en jeu à un moment donné de l'année.
Une analyse PESTEL est à utiliser conjointement avec une analyse SWOT.