Etudes & Analyses

Les forces de Porter de Toyota

Toyota Motor Corporation est un constructeur automobile japonais fondé en 1933. En 2016, le groupe a enregistré un chiffre d'affaires de 254 694 milliards de dollars. Début 2017, il a cédé sa place de premier constructeur automobile mondial à Renault Nissan et occupe la troisième place derrière Volkswagen. Etude de son environnement concurrentiel.

ABONNEZ-VOUS

Consultez tous nos documents en illimité !

img

à partir de 19.95 € sans engagement de durée

Voir les offres
Les forces de Porter de Toyota

Credit Photo : Unsplash John Volante

Pouvoir de négociation avec les clients
Pouvoir de négociation avec les fournisseurs
Menace des nouveaux entrants
Menace des nouveaux produits
Concurrence et rivalité


Pouvoir de négociation avec les clients

Toyota cible un marché assez large, c'est ce que l'on connaît sous le nom de constructeur généraliste. Habituellement, leurs modèles s'adressent plutôt à des hommes même si, dernièrement, Toyota a sorti quelques modèles plus pensés pour les femmes. Les clients n'ont pas un vrai pouvoir de négociation direct avec Toyota. Il s'agit ici d'un pouvoir indirect de négociation qui dépendra des prix de la concurrence.

Pouvoir de négociation avec les fournisseurs

Il existe de nombreux fournisseurs sur le marché de l'automobile. Les relations entre les fournisseurs et les constructeurs sont plutôt stables et les fournisseurs changent rarement de constructeurs pour l'achat de la plupart des produits. La moindre modification peut avoir de lourdes conséquences, c'est pourquoi la marge de négociation des fournisseurs est assez limitée et qu'ils sont très attentifs aux demandes des constructeurs.

Menace des nouveaux entrants

Exit le temps de la sécurité pour les constructeurs automobiles. Aujourd'hui, la concurrence n'est pas seulement nationale ou européenne, mais elle vient aussi de pays tiers (notamment de pays asiatiques). Par conséquent, l'on peut affirmer que la menace est forte et existante : ces nouveaux concurrents sont forts en technologie, mais ils sont aussi capables de prendre des parts de marché. Toyota est un de ces exemples, c'est un « nouveau » concurrent arrivé en Europe et en France qui est venu déstabiliser le marché.

Menace des nouveaux produits

Parler de menace de nouveaux produits ou de produits de substitution pour Toyota est tout à fait pertinent, car il ne faut pas tout simplement penser à de nouvelles voitures. Il faut plutôt tenir compte de nouveaux modes de consommation (transports en commun, covoiturage, etc.), puisqu'une chose est sûre, plus les consommateurs doivent dépenser pour leur voiture (prix d'achat + assurances + essence + garage), plus ils vont être à la recherche d'alternatives.

Concurrence et rivalité

La concurrence et la rivalité chez Toyota sont à l'ordre du jour. L'industrie automobile est un oligopole et non pas un monopole, donc difficile pour Toyota d'échapper aux nouveaux concurrents, mais le côté positif d'être nombreux sur le marché est que les effets négatifs que chaque concurrent ressent sont minimums, car ils sont répartis entre eux.


Sources : Journal du net, Le Figaro


Les articles suivants peuvent vous intéresser :

Une analyse SWOT de l'entreprise Renault
Monographie de Mercedes Benz
Le management selon Toyota
Monographie de l'entreprise BMW
Monographie de Bentley
Le marketing opérationnel, exemple de Citroën