Etudes & Analyses

Les forces de Porter de Starbucks

Starbucks Coffee Company est une entreprise internationale de café présente partout dans le monde et dont le siège se trouve à Washington. Ici, les cinq forces de Porter nous aideront à représenter une analyse de l'industrie du marché des chaînes de café. Définir les forces de Porter contribue à déterminer le niveau de concurrence et aide les entreprises à mieux se positionner, à mieux négocier avec les acheteurs et les fournisseurs, enfin, à mieux connaître leur marché.

ABONNEZ-VOUS

Consultez tous nos documents en illimité !

img

à partir de 19.95 € sans engagement de durée

Voir les offres
Les forces de Porter de Starbucks

Credit Photo : VisualHunt Hans Vivek

1. La concurrence et la rivalité
2. La menace des entrants potentiels
3. La menace des produits de substitution
4. Le pouvoir de négociation des clients
5. Le pouvoir de négociation des fournisseurs


1. La concurrence et la rivalité

De toute évidence, Starbucks a une forte concurrence. En effet, nombreuses sont les entreprises existantes dans le marché du café, aussi bien des grandes chaînes et franchises que d'autres entreprises et magasins plus petits : Columbus, Costa Coffee, Mc Donald's et son McCafé, etc.. Mais malgré la présence d'une concurrence forte, Starbucks s'en sort plutôt bien. Le grand succès de la marque aux États-Unis, pays d'origine, fait que l'entreprise bénéficie d'une trésorerie qui aide à combler une certaine baisse des ventes.

2. La menace des entrants potentiels

Le marché du café est tellement mature que la menace d'entrants potentiels est plutôt basse. En effet, il ne reste pas beaucoup de place sur le marché pour de nouvelles entreprises, car il s'agit d'un marché bien saturé. Cependant, la menace peut arriver de la part des petits commerçants de café. Ces « petits » commerçants plus locaux ont l'avantage de mieux connaître leurs clients et, par conséquent, de savoir adapter plus facilement son offre à l'attente des clients.

3. La menace des produits de substitution

Quant à la menace des produits de substitution, l'on peut parler des produits tels que le thé, les jus de fruits ou encore la vente de tout type de boissons. Mais ce n'est pas tout puisque dans certains pays, l'habitude d'aller dans les bars est tellement ancrée que les consommateurs ne remplacent pas le café pris dans un bar ou leur troquet habituel par un café Starbucks.

4. Le pouvoir de négociation des clients

Lorsque l'on voit la taille du marché du café, l'on comprend très vite que le pouvoir de négociation des clients est assez grand. Le pouvoir des clients commence par le choix du lieu où ils vont prendre leur café, c'est cela qui va aussi déterminer le prix.

5. Le pouvoir de négociation des fournisseurs

Les fournisseurs de Starbucks ont un énorme pouvoir de négociation, car la demande de café au niveau mondial est très élevée et en plus le café n'est produit que dans certaines aires géographiques. Il y a également des questions éthiques encore à résoudre avec les producteurs de café, notamment en Afrique, les organisations à but non lucratif ont dû agir en tant que médiateurs ce qui fait que le pouvoir de négociation est encore plus fort.


En guise de conclusion, l'on peut dire que Starbucks est une multinationale bien positionnée, mais elle doit toujours rester en alerte, car les concurrents sont nombreux et le marché est bien rempli. En plus, les différences géographiques en termes de marché sont considérables, ce qui fait que Starbucks doit agir différemment dans chaque pays.


Les articles suivants peuvent vous intéresser :

Le marketing mix de Coca-Cola
Le marketing mix de Red Bull
Etude de cas marketing : exemple avec le SWOT de Nespresso
Etude de cas - Le marketing mix d'Innocent
Les forces de Porter de YouTube
Les 5 forces de Porter, exemple avec Apple