Etudes & Analyses

Étude marketing de Spotify

Acteur suédois du streaming musical, Spotify s'est imposé en leader de son marché, aidé par une qualité de pionnier, mais surtout par une politique commerciale, technologique et marketing successful. Étudions ce dernier aspect, avec un focus sur la stratégie marketing de l'entreprise à la boule verte.

ABONNEZ-VOUS

Consultez tous nos documents en illimité !

img

à partir de 19.95 € sans engagement de durée

Voir les offres
Le marketing de Spotify

Credit Photo : VisualHunt

Historique, chiffres
Business plan
Marketing


Historique, chiffres

Spotify a la particularité initiale d'être un logiciel, contrairement à des concurrents comme Deezer qui sont uniquement online (hors application bien entendu). Le logiciel a été conçu en 2006 par une entreprise suédoise basée à Stockholm, alors fondée par trois transfuges d'activités diverses : Daniel Erk (fondateur du jeu Stardoll), Sophie Champagnon (directrice de Utorrent) et enfin Martin Lorentzon. Proposée au grand public en 2008, elle s'est peu à peu développée pour devenir le leader mondial du streaming musical avec 140 millions d'utilisateurs, dont 70 abonnés payants.


Business plan

Spotify vit grâce à la publicité diffusée à intervalles réguliers lorsque l'on est utilisateur gratuit du moins et la vente d'espaces au sens plus large. Comme tous les autres sites de streaming, l'entreprise propose un abonnement payant qui permet une écoute illimitée (notamment une utilisation totalement libre de l'application, inaccessible en mode free) et sans coupures publicitaires, le Spotify Premium à 9,99 euros par mois. Il existe également des tarifs préférentiels comme le tarif Famille (14,99 euros pour six comptes) ou Etudiant à 4,99 euros par mois toujours. En partenariat avec le Playstation Network, une offre exceptionnelle d'abonnement est enfin proposée à prix très réduit pendant une période donnée (en janvier 2018 : 1,99 euro les deux premiers mois).

Spotify a noué des contrats de droits d'auteur avec tous les grands labels (Universal Music Group, EMI, Sony Music...) ce qui lui permet de proposer plus de 30 millions de titres à ses auditeurs. Le contrecoup, c'est que la rémunération aux artistes est donc onéreuse au global et que le streaming musical est un secteur d'où ne se dégage aucun bénéfice, voire même une perte : pour Spotify, elle se chiffre à 539 millions d'euros sur l'exercice 2016 alors que son chiffre d'affaires et le nombre d'abonnés augmentent.


Marketing

Spotify doit continuer à accumuler les abonnés et maintenir les abonnements déjà arrachés, malgré la concurrence directe (Deezer, Napster, Apple Music...) ou indirecte (YouTube). Pour cela, l'entreprise mise beaucoup sur le partenariat. Un abonnement Spotify total ou avec tarif préférentiel était inclus dans l'abonnement SFR, est inclus sur le réseau Playstation Network. En 2014, un pacte a été signé avec Uber liant la musique et des artistes au trajet des VTC, mais ce partenariat n'est pas appliqué dans le monde entier. Grâce à celui avec SongKick en France, l'auditeur peut avoir accès à une liste de concerts en lien avec ses goûts.

L'entreprise soigne d'autre part son offre et l'axe sur une personnalisation tout autant que sur une mise à jour des tendances. De nombreuses campagnes de playlists sont lancées (playlists personnalisées pour l'auditeur, mais aussi par zones géographiques, ou encore périodes de l'année...) afin de maintenir l'auditeur dans une posture de client que Spotify connaît, mais aussi de découvreur, brisant toute routine par la curiosité et le tumulte des nombreux titres sur la plateforme. Dans la même idée, face à la tendance des podcasts lancée en France par Deezer, Spotify lance aussi ses propres émissions, tout comme elle espère, pour contrer YouTube, contrer une plateforme vidéo.


Sources : Spotify, Numerama, Info presse


Les articles suivants peuvent vous intéresser :

Netflix et le marché du streaming vidéo
Etude de cas marketing - Analyse SWOT de Netflix
Le marketing mix 7P de Deezer
Analyse SWOT d'Amazon
Analyse SWOT : le cas Uber
Analyse Pestel d'Airbnb