Etudes & Analyses

Le business plan : explication et exemples

Avant de vous lancer dans votre futur projet d'entreprise, il faut dresser un business plan. Pourquoi ? Comment ? Réponse dans cet article.

ABONNEZ-VOUS

Consultez tous nos documents en illimité !

img

à partir de 19.95 € sans engagement de durée

Voir les offres
Le business plan : explication et exemples

Credit Photo : Stocksnap Glenn Carstens-Peters

Mais pourquoi faire un business plan ?
Comment faire un business plan ?

Mais pourquoi faire un business plan ?

Déjà, s'attarder sur un business plan va vous donner plus de crédibilité. Cela va prouver aux négociateurs que vous êtes vraiment intéressés par votre projet et qu'il ne s'agit, en aucun cas, d'un jeu.

Rédiger un business plan vous sera utile tout au long de la vie de votre projet. En plus, il peut être utilisé tant en interne qu'en externe.

Usage interne : il peut être utilisé pour la mise en application du management ou encore, pour le financement avec les banques et les investisseurs.

Usage externe : le business plan permet de faire valoir la faisabilité du projet, mais aussi de faire son suivi.

Un business plan permet également d'évaluer plusieurs stratégies possibles et de savoir s'il y a des objectifs qui sont plus viables que d'autres.

Comment faire un business plan ?

Il s'agit d'un document écrit qui peut aller de 5 à plus de 30 pages.

Première partie

1. Le projet : il faut parler ici de son projet, expliquer l'activité souhaitée, l'éventuelle localisation et le type de construction dont il s'agit (rachat ou création).

2. Le porteur du projet : il est nécessaire d'expliquer qui est à la tête de ce projet. Autrement dit, il faut parler de l'entrepreneur. C'est dans cette partie qu'il va falloir définir le rôle que l'entrepreneur va jouer, sera-t-il un salarié ? En réalité, cette partie ressemble assez à un CV.

3. La structure juridique : c'est la première vraie partie technique. Il faut informer sur le type d'entreprise (SARL, SA, SAS, etc.), mais il faut aussi traiter de l'aspect fiscal.

4. Situation du marché : parler de la situation du marché revient à la même chose que faire une analyse concurrentielle. Il faut ici positionner l'activité par rapport aux concurrents.

Deuxième partie

5. Les investissements : il est obligatoire de montrer dans un business plan, d'informer sur tous les investissements prévus. Cela peut varier beaucoup d'un type de structure à une autre, mais, en règle générale il faut parler des agencements, du matériel, des véhicules, mais aussi des frais de notaire ou des fonds de commerce.

6. Les financements : c'est une conséquence logique à la partie sur les investissements. Il faut donc traiter des modes de financement prévus (et ses remboursements).

7. Les moyens humains : il faut dresser la liste des salariés et définir leurs fonctions au sein de l'entreprise ainsi que leurs salaires.

8. Les ventes et les charges : dans l'idéal et même si c'est une partie plutôt complexe, il faudrait être capable de définir dans le business plan, les ventes et les charges à venir. C'est ainsi qu'on pourra faire le résultat prévisionnel.

Quand vous aurez fini ces deux parties, vous serez prêts à présenter le business plan de votre création à tous vos partenaires. Mais ne l'oubliez pas, c'est également un outil très important pour vous, un document de base qui vous servira pour mieux vous projeter et mieux définir vos objectifs.


Les articles suivants peuvent vous intéresser :

Comment rédiger un business plan ?
Comment mener à bien une étude de faisabilité ?
Introduction à l'étude de marché
Les éléments clés d'une étude de marché
Méthode d'élaboration du plan de communication
Explication de la matrice BCG