Etudes et Analyses

La gestion des risques bancaires - Mémoire

Toutes les banques et les établissements financiers doivent apprendre à gérer les risques bancaires. Ces risques sont nombreux. Ils impactent les tarifs bancaires comme la rémunération des placements. Pour mieux appréhender les risques bancaires, les banques ont mis en place un département ou une direction des risques. Comment sont gérés les risques ? Quelles sont les mesures mises en place par les banques ? Voici quelques réponses.

abonnez-vous

Consultez
toutes nos études
& analyses sectorielles
en illimité !

img

à partir de
19.95€
sans engagement
de durée

Voir les offres
La gestion des risques bancaires

Credit Photo : Unsplash Tim Evans

Définir la gestion des risques
Les différents risques financiers
Gérer les risques bancaires
Les actions des banques

Définir la gestion des risques

Toutes les banques ont pour activité principale de prendre des risques. Ces risques sont rémunérés et doivent être maîtrisés. Les risques bancaires sont nombreux et directement liés aux fluctuations monétaires et aux marchés financiers. Pour être performantes, les banques doivent donc bien gérer ces risques en essayant notamment de prévoir leur impact financier à court terme comme à long terme.

Les différents risques financiers

Les banques doivent gérer différents types de risques. Parmi eux, il y a :

- Les risques liés au crédit qui se traduisent par l'incapacité des parties concernées à tenir leurs engagements et ont pour conséquences de lourdes pertes.
- Les risques de marché qui regroupent toutes les activités liées aux marchés financiers. Ils peuvent prendre la forme de mauvais placements, de perte de valeur, etc.
- Les risques de liquidité qui se caractérisent par l'incapacité de la banque à faire face à ses échéances de trésorerie.
- Les risques de contrepartie qui se traduisent par l'incapacité des clients des banques, particuliers et professionnels, à honorer leurs paiements.
- Les risques opérationnels qui désignent les erreurs humaines, les événements ou les erreurs de procédures.
- Les risques systématiques qui concernent les banques faisant faillite et entrainant avec elles d'autres établissements financiers.

Gérer les risques bancaires

Pour gérer au mieux les risques bancaires, les banques s'entourent de personnes hautement qualifiées. Ces personnes ont pour rôle d'estimer les risques afin de faire les meilleurs placements. Les établissements d'enseignement supérieur sont d'ailleurs de plus en plus nombreux à proposer des formations spécialisées dans la gestion des risques bancaires. Par exemple, il est possible d'intégrer un Master finance gestion des risques ou un Master contrôle des risques bancaires, sécurité financière et conformité.

Parallèlement, les banques doivent respecter des normes comme celles qui composent l'Accord de Bâle. Il rassemble un ensemble de recommandations (ratio de solvabilité, ratio de liquidité, etc.) destinées aux banques.

Enfin, les banques tentent de limiter les risques auprès des particuliers et des professionnels qui demandent un prêt. Chaque cas est analysé, la capacité d'emprunt est étudiée et les prêts sont accordés au plus juste.


Nous vous recommandons ce mémoire sur la gestion des risques bancaires.


Les actions des banques

La gestion des risques est propre à chaque banque. La Société Générale mise sur un programme d'Enterprise Risk Management (ERM). Celui-ci se compose de dispositifs de contrôle du risque. Le risque est pris en compte à tous les niveaux et des limites sont instaurées pour assurer la sécurité de l'activité bancaire. Pour optimiser la gestion des risques bancaires, la formation est permanente et s'adresse à toutes les équipes.

Au Crédit Agricole, une équipe composée de 800 personnes travaille sur la gestion des risques bancaires en mettant en place des procédures et en instaurant un système d'audit. Les collaborateurs sont tous hautement qualifiés. Ils suivent très régulièrement des formations pour mieux appréhender leur environnement.


Cet article peut vous intéresser :
Marketing bancaire : la fidélisation de la clientèle bancaire aujourd'hui