Etudes et Analyses

Sommes-nous dans une 3e révolution industrielle ou, plutôt, allons-nous vers une 4e révolution industrielle ?

Il est impossible d'échapper à ce sujet : sommes-nous en train de vivre une 3e révolution industrielle ? Pourquoi certains parlent-ils aussi de 4e révolution industrielle ? Vous l'aurez compris, nous sommes en pleine mutation sociétale. C'est un constat.

abonnez-vous

Consultez
toutes nos études
& analyses sectorielles
en illimité !

img

à partir de
19.95€
sans engagement
de durée

Voir les offres
Sommes-nous dans une 3e révolution industrielle ou, plutôt, allons-nous vers une 4e révolution industrielle ?

Credit Photo : Flickr Steven Gerner

Mais, que faut-il comprendre par 3e révolution industrielle ? Le livre « Bienvenue dans le capitalisme 3.0 » de Sandrine Cassini et Philippe Escande (Ed. Albin Michel) dresse une radiographie de ce nouveau chamboulement industriel provoqué par la technologie numérique et il nous aide à mieux comprendre.

Car si le monde peut parler de « révolution industrielle » c'est parce qu'à un moment donné de l'Histoire il y a des changements technologiques qui touchent l'ensemble de la société et de ce fait, viennent bouleverser et changer les modes de vie. Et ce, quel que soit le secteur. C'est ce que nous sommes en train de vivre, tout change autour de nous comme Cassini et Escande le disent si bien : l'usage des taxis, la réservation d'un hôtel, la fabrication d'une voiture et tout cela, entraîne des façons de penser différentes et une organisation de la société différente également. Quand on parle de révolution industrielle, on associe des changements palpables et matériels à l'apparition de nouvelles manières de faire et de penser.

Est-ce l'Internet qui nous a conduits vers cette 3e révolution industrielle ?

En fait, nous serions actuellement en train de basculer de la 3e à la 4e révolution industrielle d'après ce que disent certains grands penseurs et grands économistes internationaux.

Nous sommes entrés dans la 3e révolution industrielle vers la moitié du XXe siècle avec le développement des nouvelles technologies de l'information et de la communication. L'expression de Troisième révolution industrielle a été diffusée par Jeremy Rifkin qui désigne cette 3e révolution industrielle comme réponse à la diminution du pétrole et au besoin de trouver une transition vers un développement plus soutenable nécessitant moins de gaz à effet de serre (économie décarbonée). C'est avec cette théorie que Rifkin essaye depuis les années 2000 de convaincre les entreprises que c'est seulement en suivant ces prémices que l'on atteindra une nouvelle économie : l'économie verte qui veut que l'énergie soit distribuée et non pas centralisée, c'est-à-dire qu'il faut faire en sorte que l'énergie circule de manière intelligente.

Est-ce l'Internet qui nous conduit aussi vers une 4è RI ?

Internet s'est avéré être une tempête qui a bouleversé non seulement notre quotidien, mais aussi le monde professionnel. Plus rien n'est à l'abri de cette révolution numérique qui s'est traduite par une 3e révolution industrielle. Mais actuellement en 2016, le cap franchit est bien plus grand, l'industrie numérique a révolutionné tellement de domaines dans nos vies qu'à l'occasion du 46e forum de Davos en Suisse (janvier 2016), nombreux sont ceux qui assurent que nous sommes dans une 4e RI, comme Gérard Berry (professeur au Collège de France). Selon lui, « l'information et la communication constituent aujourd'hui le véritable coeur de la civilisation actuelle ».

Peu importent les mots dès lors que le contenu est là, pourrait-on dire !

3e ou 4e, à chacun de choisir dans quelle case se mettre, une chose est sûre, la France et le monde entier vivent un bouleversement total, une tempête sans précédent qui a déjà détruit une bonne part du secteur industriel (musique, presse, etc.) et qui s'infiltre désormais partout (tourisme, transports, etc.). Une tempête qui a détruit pour (re)construire de nouvelles choses, de nouvelles idées, de nouvelles pensées, au fond, les bases d'une Révolution industrielle.

À lire également :
Airbnb, pourquoi ça marche ?
L'économie collaborative : les nouvelles pratiques des consommateurs français
La Poste est-elle un modèle de reconversion ?

Sources : Les Échos, RCF, Public Sénat, La Tribune, Le Figaro