Etudes et Analyses

L'économie collaborative : les nouvelles pratiques des consommateurs français

Sites collaboratifs, financement participatif et crowdfunding sont quelques-uns des mots qu'on pourrait croire devenus à la mode depuis un certain temps. Certes, mais s'il s'agit bien d'expressions désormais ancrées dans le langage, c'est parce que le concept dont elles parlent est, lui aussi, devenu partie importante dans notre société actuelle.

abonnez-vous

Consultez
toutes nos études
& analyses sectorielles
en illimité !

img

à partir de
19.95€
sans engagement
de durée

Voir les offres
L'économie collaborative : les nouvelles pratiques des consommateurs français

Credit Photo : Fast coexist

En français, on privilégiera plutôt l'expression financement participatif que l'on pourrait décrire comme une méthode pour financer un projet qui fait appel au plus grand nombre de personnes possible. Il s'agit donc d'un mode de financement basé sur des personnes et non pas sur des intermédiaires et des acteurs du financement traditionnel. Afin de mettre en place ce système de financement, beaucoup de sites et plateformes ont vu le jour sur Internet.

Pourquoi ce type de financement plaît-il de plus en plus aux Français ?

La consommation de type collaborative devient doucement, mais assurément, monnaie courante dans les habitudes consommatrices des Français. En vrai, plutôt que parler d'habitudes de consommation, on pourrait parler de modèle économique qui s'installe dans notre vie de tous les jours.

Ce nouveau modèle peut, en même temps, être considéré (en quelque sorte) comme un retour à une société de partage, une approche plus naturelle de la vie aussi. Ainsi, on voit les gens faire appel aux autres que ce soit pour l'usage d'un service, d'un bien ou d'un projet.

Quel est le fonctionnement de cette économie collaborative ?

Les sites et plateformes qui mettent en place les financements participatifs proposent plusieurs modes de fonctionnement :
-le don
-le prêt
-la récompense
-l'investissement en capital

Et tout ça, dans quel but ?

Si les gens font appel à ces quatre principaux modes de financement, c'est afin de pouvoir réaliser leurs projets, vendre, acheter ou partager. Et ce, tant pour un bien que pour les savoirs. C'est une façon, également, de consommer les mêmes choses, mais au moyen de méthodes différentes.

Les chiffres de l'économie participative en France

Selon les derniers chiffres de l'association Financement participatif France pour les premiers six mois de 2015, les différents sites et plateformes ont collecté 133,2 millions d'euros. Ce qui représente plus qu'au premier semestre 2014.

Et même si les Français adhèrent de plus en plus à cette économie du partage, il y a encore certains points à améliorer afin de faire vraiment décoller les chiffres. Toujours d'après Nicolas Lesur (président de Financement participatif France), il faudrait mettre en place des mesures fiscales qui inciteraient davantage les particuliers à investir de l'argent dans ce type de projets.

En ce qui concerne les sites de partage, type BlaBlaCar, Airbnb ou encore Uber, c'est tout pareil. Les Français en deviennent adeptes et ils aiment le principe même s'ils attendent un certain accompagnement de ce modèle d'économie de la part des décideurs.

Après lecture des derniers chiffres et analyse des dernières consommations des Français, on peut en conclure que l'économie collaborative prend doucement une place importante dans la société française et que les institutions devraient en prendre note.

Sources : Le Monde, Le Figaro

Études et analyses conseillées