Etudes & Analyses

Le marketing sur Snapchat et Instagram

Bien qu'ils n'aient pas dix ans d'existence, Snapchat et Instagram ont pris une importance non négligeable dans la communication contemporaine. Réseaux sociaux initialement, ils en sont aujourd'hui à représenter des mannes financières à part entière, à faire naître des métiers consacrés et influents. Comment les deux plateformes sont-elles utilisées à des fins marketing ?

ABONNEZ-VOUS

Consultez tous nos documents en illimité !

img

à partir de 19.95 € sans engagement de durée

Voir les offres
Le marketing sur Snapchat et Instagram

Credit Photo : Unsplash Alexa Suter

Données préliminaires
Des canaux publicitaires...
Rentables jusqu'à devenir des métiers


Données préliminaires

Snapchat a été créé en 2011 et Instagram en 2010. La première est toujours une société indépendante tandis que la seconde est une filière de Facebook depuis son rachat par cette dernière en 2012.

Malgré leur jeunesse, ces deux réseaux sociaux/applications comptent respectivement 300 et 700 millions d'utilisateurs. C'est énorme, mais pas assez pour espérer détrôner des concurrents plus ou moins directs tels que WhatsApp (1,2 milliard d'utilisateurs actifs par mois) ou Facebook (2 milliards). Restent que Snapchat et Instagram demeurent un canal de communication et de marketing privilégié, vu l'audience accessible.


Des canaux publicitaires...

Comme sur Facebook, les marques peuvent ouvrir un compte Snapchat ou Instagram et communiquer ainsi avec les utilisateurs ou clients qui les suivent. Instagram Business ou Snap Ads proposent un véritable achat d'espace, sous des formats aussi bien d'images que de vidéo.

Sur Snapchat, la publicité revêt quatre formes : l'achat d'une simple image publicitaire, d'une vidéo, ou encore d'une image invitant au téléchargement d'une application ou un call to action vers un site internet. Des filtres spéciaux peuvent également être créés par des marques.

Sur Instagram, peuvent être achetés des espaces sous forme d'image simple, d'images en carrousel, apparaissant dans la story des followers et enfin via une vidéo. Les campagnes peuvent être programmées selon une méthode vendue comme précise de géolocalisation, des données démographiques telles que l'âge, la langue ou le sexe des abonnés à viser, les centres d'intérêt... On voit là le degré de précision directement hérité de la stratégie de la maison mère Facebook.


Rentables jusqu'à devenir des métiers

Il est évident que le ciblage est beaucoup plus aisé avec des plateformes comme Instagram ou Snapchat, entièrement fondées sur une utilisation au quotidien plus qu'un média old school comme la télévision plus hasardeuse (puisqu'on y déduit une cible au lieu d'une tranche horaire ou d'un programme en particulier). La communication des sociétés qui les utilisent est facilitée, mais elle n'est pas forcément faite par leur propre chef.

Car Snapchat et Instagram ont amené à une nouvelle entité du marketing : l'influenceur pure player. En d'autres termes, des femmes et hommes sont devenus des snapchateurs ou instagrameurs professionnels, se rentabilisant en se faisant le vecteur d'une société ou en monétisant la plateforme en leur nom propre.

Comme sur le web, les utilisateurs de Snapchat ou Instagram peuvent publier des contenus sponsorisés, soit des contenus commandés par une marque à destination de leur audience. À condition bien sûr, que l'influenceur en question ait l'audience assez définie et en accord avec ce que vend la marque... Dans le même sens, l'utilisateur influenceur peut aussi toucher une commission sur une vente de la marque via le système de l'affiliation. Pour une marque, cet outil marketing est devenu un incontournable des enjeux sur les réseaux.


Sources : Webmarketing conseil, Snapchat, Instagram, Shopify, Numerama


Les articles suivants peuvent vous intéresser :

Les forces de Porter de YouTube
Etude de cas marketing - Analyse SWOT de Netflix
Analyse SWOT de Facebook
Analyse marketing de Google
Le marketing mix 7P de Deezer
Étude marketing de Spotify