Etudes & Analyses

Le marché du prêt-à-porter masculin et féminin en 2015

L'année 2015 a été une année plutôt mitigée pour le marché du prêt-à-porter aussi bien féminin que masculin. Alors que depuis quelques années, le marché connaît une baisse, l'on s'attendait à une nette amélioration pour 2015. Cela a-t-il été le cas ?

ABONNEZ-VOUS

Consultez tous nos documents en illimité !

img

à partir de 19.95 € sans engagement de durée

Voir les offres
Le marché du prêt-à-porter masculin et féminin

Credit Photo : Stocksnap Naassom Azevedo

Deux semestres 2015 bien différents
Prêt-à-porter homme v/s prêt-à-porter femme
Les principaux acteurs du prêt-à-porter féminin et masculin
L'avenir proche du prêt-à-porter en France

Deux semestres 2015 bien différents

Oui et non. Les chiffres de la Fédération française du prêt-à-porter montrent un recul des ventes avec une baisse de 0,4% pour l'ensemble de l'habillement (hommes et femmes) au premier semestre. En contrepartie, le deuxième semestre a plutôt bien démarré et les perspectives étaient bonnes même si elles ont été un peu freinées à cause des évènements du mois de novembre 2015. Ainsi, l'année 2015 a été marquée par une légère amélioration, très attendue depuis 2010 où les chiffres ne faisaient que reculer.

Prêt-à-porter homme v/s prêt-à-porter femme

Si l'on regarde les chiffres du premier semestre 2015 de plus près, l'on s'aperçoit que le marché de l'habillement des hommes est celui qui se porte le mieux avec une croissance des ventes de 0,2% alors que le prêt-à-porter féminin est toujours en recul de 0,5%. Comme nous l'avons déjà dit, le deuxième semestre a été plus satisfaisant avec une légère hausse globale de 0,2%. Toujours, c'est le textile homme qui se porte mieux, devant la mode pour les femmes. Ainsi, on peut voir comment les volumes se sont repliés de 0,7% en 2015 même si les prix d'achat ont évolué positivement aux mêmes chiffres.

Les soldes et promotions, quant à elles, ont représenté 45,2% de l'ensemble du marché du prêt-à-porter féminin, ce qui se traduit par une augmentation de 0,9%. Ces chiffres de l'ensemble des soldes de la mode femme pour 2015 sont un peu perturbés par la vision globale qui se traduit par une baisse de 6% des ventes pendant les soldes hivernales (1er semestre) et une baisse de 3% des ventes pour les soldes d'été. Il faut dire qu'actuellement ce sont les promotions qui remportent la palme. Dailleurs, la Fédération française du prêt-à-porter féminin s'interroge sur ce phénomène des promotions et autres ventes privées qui, peut-être, viennent nuire les périodes des traditionnelles soldes.

À ne pas oublier non plus, le poids des exportations qui, elles, continuent de progresser, de 6,7% en 2015. L'exportation du prêt-à-porter français se porte plutôt bien et a franchi déjà le seuil des 3 milliards d'euros.

Les principaux acteurs du prêt-à-porter féminin et masculin

Sans surprise aucune, ce sont les grandes chaînes spécialisées qui apparaissent en tête de classement : H&M, Zara, suivies par Kiabi, Gemo, La Halle. En réalité, les premières représentent 34,2% des ventes face au 19,3% de ventes réalisées par les magasins multimarques indépendants et les grandes surfaces de distribution.


Les circuits de distribution
Credit Photo : LSA conso

L'avenir proche du prêt-à-porter en France

Alors que l'année 2016 vient de se terminer, l'on peut dire qu'elle aura été l'année de la stabilisation et des chiffres un peu plus prometteurs. Nous n'avons pas encore de résultats, mais les prévisions étaient en hausse de 1,6% des ventes.

Sources : La Dépêche, LSA conso


Les articles suivants peuvent vous intéresser :

Une analyse PESTEL du prêt-à-porter européen
Étude de cas management avec l'exemple de ZARA
Le marché du sport : analyse SWOT de Décathlon
L'entreprise Kiabi : stratégie cross canal, communication...
Desigual ou le succès d'une marque colorée