Etudes & Analyses

Analyse PESTEL de la Banque Postale

Fruit de la diversification d'activité d'un acteur bien connu de notre quotidien, la Banque Postale a su prendre des parts de marché sur un secteur archiconcurrentiel et lié à ce qui est le plus sensible : la banque. Comment cette entité neuve (en comparaison avec des concurrents centenaires) a-t-elle pu creuser son trou et composer avec l'influence des différents facteurs macro-environnementaux regroupés sous la matrice PESTEL ?

ABONNEZ-VOUS

Consultez tous nos documents en illimité !

img

à partir de 19.95 € sans engagement de durée

Voir les offres
La Banque Postale

Credit Photo : Unsplash Samson Duborg-Rankin

Quelques données et chiffres
Analyse PESTEL
Facteur d'influence politique
Économique
Sociologique
Technologique
Écologique
Législatif


Quelques données et chiffres

Nous n'allons pas présenter La Poste, dont les fondations (les « relais poste ») remontent tout de même à 1477 et Louis XI ! Face à l'industrialisation et au développement des techniques de communication, La Poste est devenue depuis une véritable entreprise d'État, notamment en 1879 lors de la création des fameux PTT, « Postes, Télégraphes et Téléphones ».

Entreprise publique autonome (société mais à capitaux publics et possédée par l'État) depuis le 1er janvier 1991, La Poste s'est ouverte au marché bancaire le 1er janvier 2006 avec la Banque Postale, et ce, avec réussite. Au 31 décembre 2017, la Banque Postale enregistrait un Produit Net Bancaire (sorte de résultat net réservé aux services opérations des entités bancaires) de 5 687 millions d'euros et 10,5 millions de clients que parmi les particuliers.


Analyse PESTEL

Facteur d'influence politique

Comment le facteur politique ne serait-il pas un élément déterminant pour une entreprise détenue par l'État ? La Banque Postale est particulièrement sujette à la teneur politique du gouvernement qui la gère actuellement, axée autour d'une stratégie plutôt sociale-libérale.


Économique

La Banque Postale a été impactée par la crise de 2008 alors que ce n'était qu'une banque toute jeune encore. Les Français, d'autant plus frappés par le chômage et une réduction de leur pouvoir d'achat, n'ont plus autant qu'il y a quelques décennies les moyens d'épargner ou d'investir. La Banque Postale répond à cette problématique en proposant des services assez avantageux financièrement parlant par rapport à d'autres banques historiques telles que le Crédit Agricole, BNP Paribas, etc.


Sociologique

Les banques sont de plus en plus mal vues par les consommateurs, « victimes » de la crise. Il y a donc dans l'utilisation des systèmes bancaires une méfiance que la Banque Postale contourne habilement en travaillant sur sa responsabilité sociétale. Par exemple, elle a conçu des offres destinées aux foyers « fragiles et modestes ». La démographie par contre appuie son activité : la population française augmentant, et le nombre d'individus en difficulté financière hélas également, son vivier de clients croît.


Technologique

Le marché bancaire a subi une grande révolution avec l'apparition du online. Bien que les agences Banque Postale soient surtout accessibles depuis les bureaux de poste, l'entité a surfé sur la vague et propose de procéder aux différentes opérations bancaires via le site internet. Passé cette nécessaire disposition multicanal, l'influence technologique n'est pas prégnante sur l'activité bancaire et celle de la Banque Postale en particulier.


Écologique

Influence nulle, puisque l'activité bancaire ne produit ni fournitures particulières ni consommation autre que celle d'énergie. À noter que la Banque Postale s'est servie de bureaux de poste déjà construits pour développer son activité et a donc minimisé un quelconque impact écologique de sa naissance.


Législatif

A l'instar de l'influence politique, le pouvoir législatif a déjà le même pouvoir que sur n'importe quelle entreprise, mais d'autant plus sur une entreprise publique. La réforme du droit du travail, en 2017, a été notamment durement acceptée par le groupe La Poste. Il faut noter également que tout le travail juridique sur la taxation et la surveillance bancaire est une possibilité d'influence forte sur la Banque Postale.


Source : La Banque Postale


Les articles suivants peuvent vous intéresser :

La fidélisation de la clientèle dans le secteur bancaire
Monographie de la Société Générale
Marketing bancaire : la fidélisation de la clientèle bancaire aujourd'hui
Monographie du Crédit Agricole : chiffres clés, stratégie...
La stratégie marketing de la Caisse d'Épargne
5 forces de Porter avec l'exemple du Groupe BPCE
Analyse PESTEL d'une banque - HSBC