Etudes et Analyses

PSA et culture d'entreprise

La culture d'entreprise est une forme d'identité qui peut être comparée à un esprit de famille. Elle est propre à chaque société et se définit grâce à une multitude d'éléments comme l'histoire, les valeurs, les habitudes ou encore les objectifs. Le Groupe PSA n'échappe pas à la tradition, la société possède une culture d'entreprise marquée par la croissance interne et différente de celle de ses concurrents. Celle-ci s'articule autour de deux grands axes : l'innovation et l'internationalisation. Pour expliquer cette tendance, il faut notamment explorer l'histoire du constructeur automobile français.

abonnez-vous

Consultez
toutes nos études
& analyses sectorielles
en illimité !

img

à partir de
19.95€
sans engagement
de durée

Voir les offres
PSA culture d'entreprise

Crédits photos : Agence cofin

PSA vs. Renault

La culture d'entreprise du Groupe PSA implique de l'innovation et de l'internationalisation des activités. La marque affiche une nette préférence pour une croissance non capitalistique et mise sur le développement interne et les alliances ponctuelles. A contrario, la culture d'entreprise chez Renault passe par le progrès social, la qualité et l'image de l'industrie française dans le monde. Un seul point lie les deux constructeurs : l'innovation.

Une culture d'entreprise dictée par le passé

Si le Groupe PSA est si différent, c'est parce que son histoire impacte la culture d'entreprise d'aujourd'hui. Il y a plus de 40 ans, en 1973, le Groupe PSA est au deuxième rang des constructeurs automobiles derrière Renault. Le holding familial décide alors de se rapprocher de Citroën puis d'acquérir Chrysler. En misant sur une croissance externe, PSA devient leader du marché. La bonne santé de l'entreprise est telle que toutes ces opérations se font sur fonds propres.

Malheureusement, cette réussite ne sera que de courte durée, le choc pétrolier de 1979 a eu raison de la croissance du Groupe PSA. Ce dernier licencie en masse et stoppe momentanément son activité. Après une importante réorganisation, PSA revient et privilégie ouvertement la croissance interne.

Bon à savoir : La croissance externe se définit par l'acquisition de sociétés concurrentes ou de sociétés ayant une activité complémentaire dans le but d'augmenter son volume d'activité et donc son chiffre d'affaire. La croissance interne, quant à elle, passe par la recherche de nouveaux clients et de nouveaux marchés.

La croissance au rendez-vous chez PSA

Les résultats de l'année 2014 sont tombés et la croissance est au rendez-vous pour le Groupe PSA. Ce dernier a vendu 305 015 véhicules soit une augmentation de 5,3% par rapport à 2013. Le Groupe PSA gagne également un point de part de marché les ventes aux particuliers pour atteindre les 17 %.

Cette croissance, de 1% contre 0.6% en 2013, a été boostée par le succès de la nouvelle Peugeot 308. Elue « Voiture de l'année 2014 » lors du dernier Mondial de l'automobile, la 308 s'impose dans le top 3 des voitures les plus commercialisées (plus de 60 000 ventes en 2014). Il est à noter que le prix moyen des voitures commercialisées en 2014 a progressé de 600 euros chez PSA. La vente de véhicules d'occasion est elle aussi une réussite. Grâce à son réseau « Occasions Du Lion », le groupe a vendu 165 000 véhicules et se vante aujourd'hui d'avoir « des stocks historiquement bas ».

Seul bémol, la vente de pièces détachées et les services après-vente affiche un recul. (-3 % des entrées à l'atelier). La crise économique et le prix élevé du carburant en 2014 expliquent cette tendance.

Pour garantir son avenir, le Groupe PSA travaille sur son concept Peugeot Rapid et souhaite revoir son positionnement au niveau des véhicules utilitaires, un marché lui aussi en baisse. La marque Peugeot connait également un franc succès en Chine où 700 000 véhicules ont été vendus. Le Groupe PSA souhaite atteindre la barre symbolique du million de ventes en 2015.