Etudes et Analyses

Quelle est la méthodologie pour réussir une étude de marché ?

Rédiger une bonne étude de marché, ça n'a rien de sorcier. Avec un peu de méthode et en procédant pas à pas, il est possible de prévoir la faisabilité d'une activité commerciale, quel que soit le secteur concerné, à condition de respecter ces quelques principes de base.

abonnez-vous

Consultez
toutes nos études
& analyses sectorielles
en illimité !

img

à partir de
19.95€
sans engagement
de durée

Voir les offres
Graph stats main

Licence: CC0 Public Domain

Les quatre piliers d'une bonne étude de marché

Une étude de marché réussie doit permettre de se faire une idée fidèle de quatre éléments fondamentaux qui vont permettre de déterminer la viabilité du projet. Sans entrer dans les détails, il s'agit d'abord du marché, qu'il faut délimiter, inventorier, avant de prévoir son évolution à moyen et long terme. Il faut ensuite décrire la demande : quels sont les habitudes de consommation, leur évolutions, leur segmentation. L'offre doit être également restituée, avec les entreprises concurrentes et leur fortune différente. Enfin, votre étude de marché doit rendre compte de l'environnement technique, politique et juridique dans lequel devra évoluer l'entreprise si le produit est exploité.

Bien définir la problématique de votre étude de marché

Réussir son étude de marché nécessite de se poser les bonnes questions dès le départ. Il s'agit, dans cette première phase, de définir les grandes lignes de votre étude, à qui elle s'adresse, pourquoi et dans quel but. Bien définir la problématique est primordial : pour cela, définissez une ou plusieurs questions auxquelles votre étude de marché devra répondre. N'oubliez aucun des 4 aspects fondamentaux que doit recouvrir l'étude de marché (marché, demande, offre, environnement). Une fois que vous avez fait ce travail préliminaire, c'est le moment de définir comment vous allez procéder pour récolter les informations.

Collecter les informations nécessaires

C'est un fait, on n'a jamais eu autant de sources à d'information à portée de main, grâce à internet. A vous de voir si des recherches de terrain sont nécessaires (entretiens, sondages, observation) ou bien si vous allez collecter toutes les données depuis un simple ordinateur connecté au web. Dans tous les cas, commencez par prospecter les sources d'informations publiques, émanant d'institutions nationales. L'INSEE, la Documentation Française, le CREDOC, Ubifrance et les chambres de commerces sont quelques pistes à explorer. Suivant le secteur d'activité concerné, vous pouvez également vous tourner vers des chambres artisanales, des fédérations professionnelles, etc... Pour aller plus loin, les participants aux grands salons ou les annuaires permettent d'identifier les acteurs clé d'un secteur. Faites ensuite le tri dans ces informations pour ne pas vous laisser impressionner par le volume de données.

Synthétiser et rédiger le rapport d'étude de marché

Une fois les informations collectées et organisées, le plus dur est fait. Vous n'avez plus qu'à les synthétiser et à les organiser de manière claire et concise. N'essayez pas d'être exhaustif : il faut trier et hiérarchiser pour aller à l'essentiel. Le temps de vos interlocuteurs est précieux, tout comme le votre ! Lorsque vous rédigez le rapport, rappelez-vous que c'est un outil d'aide à la décision qui doit fournir des informations faciles à comprendre. Soignez notamment l'introduction et la conclusion, qui sont extrêmement importantes pour faire une bonne impression. De plus, n'oubliez pas de porter une attention particulière à l'aspect graphique de votre rapport. Les graphes, les tableaux et les courbes, judicieusement disposés dans le document final, permettent de faire passer les informations clés en un coup d'oeil. Enfin, le rapport peut intégrer dans la dernière partie une estimation du chiffre d'affaire potentiel, sur la base des informations collectées.


Nous vous recommandons les articles suivants :
L'analyse financière de A à Z
L'analyse SWOT de A à Z