Etudes et Analyses

Levées de fonds (1/2) : Le B-A BA

Les levées de fond, qui permettent à une entreprise innovante d'augmenter son capital, sont toujours le rêve des jeunes entrepreneurs. Et pour cause : en 2014, les vingt principales levées de fond ont permis à autant de start-ups d'engranger plus de 9 milliards d'euros ! Mais si elles marquent souvent l'entrée dans l'âge adulte pour une jeune entreprise, elles ne sont pas un passage obligé... Ce guide vous aide à vous poser les bonnes questions afin de planifier votre levée de fond, avant de la mettre en oeuvre grâce à notre deuxième volet, à suivre.

abonnez-vous

Consultez
toutes nos études
& analyses sectorielles
en illimité !

img

à partir de
19.95€
sans engagement
de durée

Voir les offres
Levée de fonds

Crédits photos : Jason Rogers https://www.flickr.com/photos/restlessglobetrotter/

Qu'est-ce qu'une levée de fond ?

Une levée de fond consiste, pour une jeune entreprise, à faire appel à des investisseurs extérieurs pour développer son activité. Ceci concerne des start-up ou des entreprises innovantes, avec un fort potentiel de croissance dans les 3 à 5 ans à venir. La levée de fonds se concrétise par une émission de titres que vous allez vendre aux investisseurs. Ces derniers en retirent des participations à votre entreprise, ce qui n'est pas sans conséquences : vous ne serez plus le seul maître à bord ! Mais surtout, ces nouveaux titres viendront augmenter le capital de votre entreprise, lui offrant de nouveaux moyens pour se développer.

Pourquoi effectuer une levée de fonds ?

La levée de fond permet de donner à l'entreprise de nouveaux moyens, que ce soit pour :

  • Rechercher et développer un nouveau produit ou service
  • Acquérir de nouveaux clients tout en consolidant les anciens
  • Financer des investissements (locaux, matériel, employés...)
  • Assurer la trésorerie s'il y a un décalage entre l'investissement et les revenus

Surtout, la levée de fonds a un avantage considérable sur l'emprunt bancaire : l'entreprise ne contracte aucune dette. En contrepartie, les investisseurs vont recevoir des participations à votre entreprise, qu'ils pourront chercher à revendre pour en tirer un bénéfice. Mais vous n'avez rien à rembourser : au niveau comptable, c'est une opération absolument positive.

La levée de fond vous apporte également de nouveaux associés, ce qui peut avoir un intérêt non quantifiable en terme de savoir-faire. En effet, vos nouveaux associés lient leur destin à celui de votre compagnie à travers leur prise de participation : s'ils ne vont pas pour autant interférer dans le quotidien de l'activité, ils peuvent notamment apporter leur réseau, leur connaissance du secteur, leur vision ou leurs conseils de gestion et de stratégie.

Quand effectuer une levée de fond

La levée de fond, si elle attire souvent les jeunes entrepreneurs par des chiffres mirobolants, est pourtant une solution à n'utiliser qu'en dernier recours. Une entreprise peut très bien se développer sans y recourir, à un train plus lent, mais sans partager vos parts dans le capital ! L'alternative consiste à se consacrer à la recherche de nouveaux clients, avec une structure modeste, et une évolution plus lente mais moins risquée.

La levée de fond est incontournable dans des cas bien précis : lorsqu'une entreprise dispose d'un fort potentiel de croissance (avec des indicateurs de « traction »), mais qu'elle est freinée par un manque de capitaux qui ne peuvent être corrigés par son rythme actuel, ni par des apports personnels ou de proches (la fameuse « love money » des amis et de la famille), ni par la structure plus rigide des emprunts bancaires.

Si ce cas de figure se présente, et que votre entreprise a déjà atteint une forme de rentabilité à petite échelle, c'est le moment d'envisager une levée de fonds. En effet, le fait de compter déjà sur plusieurs clients a un double avantage : il vous conforte sur le potentiel de votre activité, et vous donne une crédibilité bien plus grande pour convaincre les investisseurs !

Quel cadre légal pour votre levée de fonds ?

Une levée de fond peut concerner toutes les entreprises ayant le statut de SA (Société Anonyme) ou de SAS (Société par Actions Simplifiées). La levée de fond prend alors la forme d'une augmentation de capital, à travers des BSA (Bons de Souscription d'Action) ou en émettant des OC (Obligations Convertibles) ou des ORA (Obligations Remboursables en Actions).

Une fois les titres émis et vendus, les nouveaux investisseurs seront alors actionnaires de votre entreprise. Ceci leur donne des droits : ils peuvent participer aux assemblées générales et prétendre à recevoir leur part des bénéfices de l'entreprise. Un pacte d'actionnaire, rédigé au moment de la levée de fond (ou à défaut les statuts de votre entreprise) fixe des éventuels droits supplémentaires.