Consultez
tous nos documents
en illimité !

ABONNEZ-VOUS

à partir de
19.95 €
sans engagement
de durée

Voir les offres

Étude de cas management corrigé - Le management d'équipe

Encadrer une équipe de salariés demande certaines compétences, des qualités ainsi que des outils et des méthodes pour pouvoir communiquer, motiver et mener efficacement cette équipe. En effet, pour le succès d'un projet ou d'une entreprise, il est important de connaître certains concepts permettant de créer un climat de travail serein et éviter d'avoir des tensions entre les différents membres de son équipe.

Étude de cas management corrigé - Le management d'équipe

Credit Photo : Pexels fauxels

 

Énoncé

Monsieur Dumont est le responsable d'achats et d'approvisionnement d'une grande entreprise spécialisée dans le secteur du bâtiment et des travaux publics (BTP). Ayant pour projet de racheter une entreprise concurrente, Monsieur Dupont encadre une équipe de 18 personnes (dont 2 managers) et dans 3 mois, il devra intégrer dans son équipe, entre 4 et 6 employés de l'entreprise rachetée. Cette équipe est déboussolée vu qu'elle est en train de perdre certains de ses repères tels que le manager, le nom de l'entreprise, le mode de travail, les locaux… Il s'agit donc d'une équipe paniquée qui n'a plus de chef d'équipe depuis de nombreux mois. Il faut savoir qu'avant la signature de rachat de l'entreprise, le directeur n'était qu'intérim et au lendemain de la signature, ce dernier a pris sa retraite.

La société mère est située dans la banlieue nord, là où tous les effectifs seront regroupés. Après l'officialisation du rachat, Monsieur Dumont devra passer au minimum une journée par semaine au site précédent de l'entreprise qui se situe dans la banlieue ouest, afin d'établir un premier lien avec l'équipe en question, comprendre leur organisation, connaître les salariés, prendre connaissance de la liste des fournisseurs et des clients ainsi que les procédures et les outils de gestion utilisés.

Cependant, lorsque la date du déménagement et l'intégration des salariés au sein de l'entreprise approchent, une grande tension commence à s'installer. L'ambiance étant tendue, les salariés semblent perturbés, on remarque de plus en plus de rumeurs, un taux élevé d'absentéisme et l'environnement de travail de travail semble menacé. Les membres de l'équipe de Monsieur Dumont semblent eux aussi, perdus, et montrent des signes d'inquiétude.

Travail à faire : de quelle manière, Monsieur Dumont devra-t-il se comporter pour apaiser les tensions et créer un environnement de travail serein pour les deux équipes ?

Résolution

I) Organiser une première rencontre

Sans attendre, Monsieur Dumont doit organiser une rencontre entre les deux équipes afin qu'il puisse se connaître rapidement et visiter les locaux. Lorsque les salariés ont l'occasion d'échanger librement leurs attentes et leurs attirances, ils s'engagent davantage dans le changement. Aussi, en plus de l'organisation d'un repas collectif ou de la découverte des locaux, Monsieur Dumont peut organiser avec ses managers un travail coopératif en regroupant 5 personnes, dont 3 membres de l'équipe actuelle, et 2 membres de l'équipe de l'entreprise « rachetée ». Ce dernier peut également suggérer des questions afin que tous les membres puissent s'exprimer librement sur les mêmes sujets, par exemple, sur les atouts de l'entreprise, les domaines qui doivent être améliorés, les craintes, les recommandations ainsi que les moyens pouvant faciliter l'intégration. Cette initiative peut s'avérer très bénéfique pour l'entreprise, pour les salariés actuels ainsi que ceux en cours de transfert. De plus, il est clair que chaque avis sera intéressant et riche d'informations, mais pour cela, les équipes doivent se rencontrer, s'écouter, se parler, se trouver des points communs et évoquer les différences. Cela est bien plus important que le résultat en lui-même.

Il faut noter que le responsable doit aider l'équipe qui devra intégrer l'entreprise à s'exprimer sur ses attentes et sa vision de l'avenir. Celui-ci doit pousser l'équipe « rachetée » à commencer leur travail de deuil et pour cela, il peut faire appel à un consultant ou à un coach compétent qui organisera et animera une réunion afin de créer une force et une union entre les membres des deux équipes. Le but est que les membres puissent partager leurs craintes et leur ressenti et qu'ils entendent ceux des autres en cette période de changement. Cependant, la confidentialité et la bienveillance devront être privilégiées.

II) Continuer à se comporter normalement avec son équipe

Le responsable M. Dumont doit continuer d'utiliser la même manière de management utilisée avant le rachat de l'autre entreprise et créer un lien entre les deux managers en les impliquant fortement. Lors des réunions d'équipe organisées, ce dernier doit aborder le sujet du rachat et prévoir du temps pour s'entretenir individuellement avec les différents membres des deux équipes. Une fois que la liste des futurs salariés sera déterminée, M. Dumont devra confier aux deux managers certaines tâches comme la formation, l'aménagement des locaux, la détermination des binômes ou encore la répartition des dossiers. Le responsable doit se tenir à l'ancien mode de management et maintenir les réunions et les entretiens que les salariés demandent. Il faut savoir que les membres de l'équipe actuelle seront sensibles et remarqueront l'attention et le soutien qu'il consacrera aux futurs collaborateurs et en réalité, ce sont ces mêmes salariés qui maintiendront les activités pendant le grand changement. 

Les deux managers auront également un rôle important à jouer. Il ne faut donc pas les tenir à l'écart des deux équipes. Pour cela, le responsable peut organiser des visites hebdomadaires avec eux, les faire participer dans l'aménagement des locaux et de la répartition des tâches. Le principe est de les intégrer dans l'organisation et le contrôle à effectuer.

Le rachat d'une entreprise peut s'accompagner de certains changements délicats à gérer notamment lorsqu'il s'agit de l'intégration des salariés. Le responsable doit accompagner la rupture vécue par les futurs collaborateurs tout en maintenant les liens créés avec l'équipe actuelle.