Etudes & Analyses

Les bonnes pratiques de la conduite du changement

Les entreprises ne peuvent plus se passer de la mise en place de certaines techniques et pratiques de conduite ayant pour objectif le changement. Car le changement fait souvent partie des buts à atteindre afin de réussir certains projets qui peuvent être porteurs de croissance, donc indispensables, au bon cheminement de toute entreprise. Mais l'application d'une conduite de changement ne se fait pas en un claquement de doigts et, pour la réussir, il faut tenir compte de certains points.

ABONNEZ-VOUS

Consultez tous nos documents en illimité !

img

à partir de 19.95 € sans engagement de durée

Voir les offres
Les bonnes pratiques de la conduite du changement

Credit Photo : Stocksnap Gabriel Izgi

En quoi une conduite du changement est-elle utile ?
Les 10 points à retenir

En quoi une conduite du changement est-elle utile ?

En réalité, c'est assez simple : les entreprises sont en perpétuelle évolution (avancées technologiques, restructurations, fusions...) et elles ont donc besoin que ces changements soient tout à fait opérationnels et se passent le mieux possible. C'est pour cela que la conduite du changement reste un des piliers forts du management entrepreneurial. Il faut réussir à conjuguer avec tout : les craintes initiales, les problèmes d'adaptation, l'introduction de nouveaux éléments, etc.

Les 10 points à retenir

John Kolter (professeur de Harvard Business School) est un des spécialistes de la conduite du changement en entreprise et il a établi huit étapes clés pour réussir tout processus de changement :

1. Prouver que le changement ne fait pas peur. La première des étapes est d'instaurer un climat rassurant face à ces changements à venir. Sans cela, les différents acteurs ne seront pas ouverts à cette pratique du changement.

2. Il faut savoir créer un vrai sentiment d'urgence afin que tout le monde se sente concerné et que la mobilisation se déroule alors dans le bon sens. Pour cela, il faut utiliser également le côté émotionnel et savoir montrer ce que l'on risque si le changement n'est pas réussi.

3. Une personne seule n'arrivera pas à mettre en place le changement. Il faut que le leader sache s'entourer d'une bonne équipe et il faut travailler en coalition.

4. Le développement d'une vision est également un point essentiel. En effet, il faut présenter une vision alléchante et rassurante, une vision globale du changement, mais à laquelle chaque individu puisse trouver son compte.

5. Communiquer. Ce point peut paraître évident, mais parfois la communication est erronée ou alors elle n'est pas tout à fait bien mise en place. Il faut communiquer sans cesse, pendant une période de changement, les gens doivent avoir le sentiment d'être au courant de tout, d'être rassurés aussi, en permanence.

6. Passer à l'action. Car quand l'objectif du changement sera communiqué, il va falloir passer à l'action. Il faudra mettre les acteurs en action et chaque mouvement doit être encouragé.

7. L'importance des premiers résultats. Pour prouver à l'ensemble des acteurs que le changement était indispensable, il va falloir montrer chaque résultat, surtout ceux à court terme. Les premiers résultats obtenus peuvent encourager la poursuite du changement.

8. Faire quelque chose de tangible de ces premiers résultats. En effet, ils doivent servir pour aller plus loin car, généralement, les premiers résultats sont plutôt faciles à obtenir et il faut réussir à démonter que l'indispensable est encore à arriver. En plus, ce sont ces premiers succès qui prouvent la capacité à changer et à s'adapter.

9. Faire en sorte que ces nouvelles pratiques restent ancrées dans la culture de l'entreprise. Les repères sont importants et, en partie, la culture d'entreprise est faite d'un cumul de repères, il est donc essentiel de faire en sorte que les nouvelles habitudes issues du changement fassent partie de cette culture commune.

10. Ne pas oublier que le changement passe également par une modification de l'attitude du ou des manager(s). Sans cela, cette pratique de conduite du changement sera incomprise.


Sources : Christian Hohmann, Agoravox


Les articles suivants peuvent vous intéresser :

Étude de cas management avec l'exemple de ZARA
Externaliser les ressources humaines : l'outsourcing RH
La gestion des Ressources Humaines version Club Med
GRH : les nouvelles technologies