Etudes & Analyses

Étude de marché - Le Made in France

Le Made in France, de l'acronyme MIF, existe depuis plusieurs années. Les Français sont en effet de plus en plus sensibles à la question de la provenance des produits. Zoom sur ce secteur.

ABONNEZ-VOUS

Consultez tous nos documents en illimité !

img

à partir de 19.95 € sans engagement de durée

Voir les offres
Le Made in France

Credit Photo : Pixabay

Quelques chiffres sur le marché du Made in France
Les secteurs touchés par le MIF et les acteurs
La place du Made in France aujourd'hui


Quelques chiffres sur le marché du Made in France

En 2017, 3/4 des Français sont prêts à payer plus cher pour avoir une qualité meilleure et ils sont 75 % à penser que les produits fabriqués dans notre pays sont de meilleure qualité, contre moins de 40 % il y a dix ans.

Le secteur du MIF représente 38 667 emplois pour un chiffre d'affaires de 7,2 milliards d'euros. Chaque année se tient près de la capitale un salon des produits MIF ; en 2017, pour la première fois depuis sa mise en place, ce sont 55 000 visiteurs qui se sont rendus sur place pour 450 exposants.

93 % des Français partent du principe qu'acheter des produits fabriqués en France revient à soutenir avec plus d'implications les entreprises françaises. Si 9 Français sur 10 sont aujourd'hui sensibilisés à la question de la provenance des produits, ce n'était pas le cas il y a 10 ans ou le sujet ne touchait que 2 Français sur 10. En outre, 74 % des Français pensent que la France ne pourrait pas exister sans ses usines et pour 88 %, il est primordial de consommer français, pour ne pas perdre les valeurs de patrimoine et de coutumes qui ont partout malheureusement tendance à disparaître.

Le marché du MIF connaît un réel engouement au fil des ans, engouement dû aux changements d'habitudes d'alimentation des Français et des modes de vie. Les consommateurs font bien davantage attention à ce qu'ils mangent, préférant les produits plus sains et/ ou bios. Il y a encore dix ans en arrière, 17 % des Français ne se préoccupaient pas de connaître l'origine de leurs aliments. Ils ne sont plus que 8 % aujourd'hui.

Cependant, même si le marché du MIF est en constante augmentation d'un point de vue parts de marché et nombre de clients, force est de constater que selon les sondages, 69 % des consommateurs ne savent pas que les produits fabriqués en France ne sont pas obligatoirement plus onéreux que les produits d'importations.


Les secteurs touchés par le MIF et les acteurs

Le secteur comprend différents domaines et à fortiori différents acteurs.

En effet, le MIF touche depuis quelques années toutes les sociétés, et les acteurs sont de plus en plus nombreux à s'intégrer sur le marché, qui se trouve être une véritable niche commerciale avec un taux de pénétration pour ces produits de plus en plus élevé.

Les différents domaines touchés par le MIF sont donc :

- Le prêt-à-porter
- Les jeux et jouets
- La restauration
- La décoration
- La beauté


Les acteurs sont nombreux. Dans le domaine du prêt-à-porter, La Redoute, Brice ou encore Jules, Kaporal et le Coq Sportif ; ce sont des dizaines de fabricants qui apposent sur leurs marques la mention MIF, conscients du succès de la tendance. L'habillement MIF compte plus de 40 000 emplois pour un chiffre d'affaires de 8 milliards d'euros.

C'est la même chose en ce qui concerne les jeux et les jouets. Les modèles en bois fabriqués dans notre pays ont de plus en plus la côte à Noël. Il faut savoir que la France possède le budget jeux le plus élevé en Europe, avec plus de 235 millions de jouets vendus en 2017.

De nombreux chefs étoilés conçoivent leurs repas avec des produits 100 % français, ce qui a un réel succès dans les restaurants, aux yeux des Français, certes mais aussi des étrangers qui apprécient de manger des repas typiques du pays avec des produits du terroir.

Les secteurs de la décoration et de la beauté ne sont pas en reste non plus. On retrouve dans les rayons de plus en plus de cosmétiques MIF. De nombreux sites internet spécialisés dans la décoration proposent également des objets divers fabriqués à 100 % dans l'Hexagone.


La place du Made in France aujourd'hui

Tout le monde contribue plus ou moins à donner de l'importance au Made in France. Dans les médias, on en parle beaucoup, et des émissions lui sont même consacrées. Ces chroniques permettent aux consommateurs de se rendre compte de l'importance de ces produits, avec l'intervention de plusieurs artisans dans plus de 20 régions. Cela permet de mieux connaître le marché, de se rendre davantage compte de l'importance des usines françaises dans l'économie du pays. Cela possède également une incidence sur l'empreinte écologique, qui est alors réduite. Il y a toutefois des arguments contre le MIF puisque certains critiquent le fait que la transparence des produits n'est pas toujours très respectée.

Il est parfois dit que les produits sont 100 % MIF alors que certains composants viennent d'ailleurs, et à la longue, cela peut altérer la confiance des consommateurs et donc devenir compliqué pour le segment.

Il y a différentes structures qui soutiennent ardemment ces entreprises, comme l'association Pro France ou encore la Fédération française de haute technologie.

Dans le futur, l'intérêt pour le MIF devrait aller en augmentant. Les économistes prévoient dans cette optique une accélération de la croissance de 2,1 % en 2019.

Si aujourd'hui, le MIF attire des consommateurs de plus en plus jeunes, plus soucieux de leur santé, on remarque une nette augmentation des plus de 45 ans qui font attention à l'origine de leurs produits.


Sources : Made in France : la France qui résiste, Jean Sébastien Petitdemange ; Mon année Made in France, Benjamin Carle ; Ces entrepreneurs Made in France (...), Nicolas Dufourcq ; Made in France, Pierre Daninos


Les articles suivants pourraient vous intéresser :

Les 5 forces de Porter de Michel et Augustin
Stratégie d'entreprise, exemple avec le cas Quick
La stratégie de communication d'Oasis
Étude du marché du bio en France
Les stratégies de différenciation dans la grande distribution