Etudes & Analyses

Étude de marché exemple - Le marché du tourisme en 2020

En 2020, le Covid-19 a fait beaucoup de dégâts sur l'ensemble des secteurs d'activité et plus particulièrement sur celui du tourisme. En effet, le secteur enregistre en cette année 2020 un déficit global de plus de 60 milliards d'euros de recettes pour la France seulement, plus de 400 milliards pour le monde entier, ce qui représente 1/3 du chiffre d'affaires de 2019. Ainsi, les recettes dites domestiques ont chuté de 29 milliards d'euros et celles générées à l'international de plus de 32 milliards. Les nuitées hôtelières ont, quant à elles, baissé de 50% par suite des annonces gouvernementales qui ont fermé les établissements dès le mois de mars.

Consultez
tous nos documents
en illimité !

à partir de</br> <span>19.95 €</span></br> sans engagement</br> de durée

à partir de
19.95 €
sans engagement
de durée

Voir les offres
Le marché du tourisme en 2020

Credit Photo : Unsplash Jean-Baptiste D.

Le solde du tourisme est ainsi passé de 10,8 milliards d’euros en 2019 à 3,9 milliards en 2020. L’hôtellerie et le transport aérien ont été très impactés avec une baisse de plus de 60% des activités.

Notons en effet que la France est l’un des pays les plus visités au monde, il se situe au troisième rang mondial en ce qui concerne les recettes globales derrière l’Espagne et les États-Unis. La perte d’activité est de 40% pour une profitabilité du secteur qui, quant à elle, a chuté de 64%.

L’offre et la demande

L’offre dans le domaine touristique se compose de l’hébergement, comme l’hôtellerie, les campings, les diverses pensions, ou encore le système proposé par AirBnB et les locations immobilières en agences spécialisées. Les loisirs font aussi partie de cette offre, ainsi que la restauration, ou encore les services culturels et sportifs.

Toute cette offre a été impactée par l’arrivée de la crise sanitaire, puisque tous les établissements ont été obligés de fermer leurs portes pour éviter la propagation du virus. Néanmoins, il existe différents types de tourisme, puisqu’avant cette crise, il s’agissait d’un secteur très important pour l’économie et dont les chiffres grimpaient d’année en année. Peu à peu se sont développés des tourismes plus écoresponsables, qui correspondaient davantage à la demande.

L’offre s’adapte aux nouveautés, que ce soit dans la demande des consommateurs comme dans les nouvelles technologies, qui jouent un rôle de plus en plus grand dans l’offre touristique.

Les acteurs du tourisme sont les transporteurs, dont font partie les compagnies aériennes et maritimes, les trains ou encore les bus. Les tour-opérateurs sont également présents, on les appelle aussi les voyagistes. Leur rôle est d’organiser des séjours touristiques qui peuvent accumuler diverses prestations. Les distributeurs sont les agences de voyages, qui proposent elles aussi un grand nombre de services, dont l’hôtellerie, la location de voitures et les assurances.

Enfin, les offices de tourisme permettent également d’organiser le séjour des touristes une fois sur place en donnant la liste des activités aux alentours.

La demande est quant à elle encore très importante aujourd’hui. Si l’année 2020 a été très rude pour l’ensemble du secteur, les choses ont repris leurs cours en 2021 malgré l’apparition du variant Delta. Les consommateurs ont pu reprendre leur vie plus ou moins en adéquation avec leurs envies et les voyages ont pu à nouveau être réalisés. La France, comme nous l’avons dit plus haut, est l’un des pays où la demande est la plus forte. Cette demande vient du local comme de l’international et chaque année, ce sont plusieurs millions de touristes étrangers qui arrivent sur le sol français. En 2020, si ce chiffre a baissé au vu de la situation sanitaire du monde, il n’en reste pas moins que les touristes ont continué à venir admirer la France et ses loisirs divers. Tout compte fait, même en 2020, les chiffres ont montré une saison meilleure que ce les économistes avaient envisagé.

Les consommateurs du tourisme sont les familles, les millenials et les séniors. Les familles se dirigent généralement vers les campings, pour 60% d’entre eux. Leur budget moyen est de 1300 euros pour un séjour de 10 jours environ.

Les millenials sont ceux qui prennent le plus de risques et qui privilégient de nouvelles formes de tourisme, plus écologiques ou encore plus extrême selon les goûts. Le budget moyen est de 1000 euros pour une dizaine de jour. Enfin, les séniors sont plus de 70% à vouloir voyager dans leur pays depuis le début de la crise sanitaire. Leur budget est souvent plus élevé, environ 2000 euros pour un séjour de 10 jours.

L’offre et la demande ont été en effet très faibles lors du printemps 2020 et même d’ailleurs au mois de juin, où les consommateurs n’ont pas osé pour la grande majorité prendre des réservations. Les Français sont très peu nombreux à être partis à l’étranger durant la saison estivale 2020. La clientèle de proximité était ainsi la plus importante.

Les statistiques montrent qu’un Français sur deux est quand même parti en vacances malgré la situation troublée et 94% des voyageurs ont trouvé une location en France. La clientèle étrangère a baissé, mais globalement, beaucoup de marchés dits de proximité en Europe ont répondu présents à l’appel.

Les tendances du secteur

De manière générale, en 2021, le tourisme est reparti à la hausse, malgré la présence du variant Delta. Cette crise sanitaire devrait permettre de redynamiser le secteur dans son ensemble, c’est en tous cas une des priorités du gouvernement pour les cinq prochaines années. En effet, les tendances montrent une volonté de faire davantage attention à la protection de l’environnement, car si le tourisme est une des activités les plus importantes d’un point de vue économique, c’est aussi une de celles qui détruisent le plus la planète.

Les nouvelles technologies prendront par ailleurs une place de plus en plus importante dans tous les domaines du tourisme. C’est déjà le cas aujourd’hui, avec la possibilité pour les voyageurs de visiter un pays ou un camping, un hôtel grâce à la réalité augmentée notamment. Les établissements sont également tournés vers les derniers équipements en matière de numérique pour que les consommateurs aient de plus grandes opportunités de choix et puissent davantage profiter de leur séjour.

Face à cette crise sanitaire, les tendances montrent une envie de donner au monde du tourisme des investissements supplémentaires qui permettront sur le long terme de favoriser la création d’emplois. Les innovations prendront également une place toujours plus importante, elles évoluent en fonction de la demande des consommateurs, de leurs comportements et de leurs habitudes d’achat.

Le marché du tourisme a par conséquent été l’un des plus durement touchés par la crise sanitaire. Peu à peu, en 2021, les tendances repartent à la hausse malgré l’annonce du pass sanitaire en juillet 2021 qui a quelque peu désarçonné certains dirigeants. Malgré tout, les consommateurs ont eu envie de profiter de la saison et les réservations et autres activités liées au tourisme sont considérablement revenues à un taux presque normal malgré l’apparition du variant Delta. Peu à peu, les Français et autres consommateurs du monde entier ont appris à vivre avec ces contraintes sanitaires sans que cela ne trouble leur envie de voir du pays, ce qui est très encourageant pour l’intégralité du secteur.

Sources : INSEE, Tourmag