Etudes & Analyses

Le marketing sociétal : définition et exemple de Pampers

À l'heure actuelle, les préoccupations quotidiennes du public deviennent également les préoccupations des entreprises. À travers les comportements, les gestes, mais aussi les achats. Les entreprises se retrouvent d'une manière naturelle, dans une démarche éco-citoyenne et sociétale et prennent désormais en compte les notions de responsabilité et d'éthique dans leurs pratiques marketing. C'est pourquoi celles-ci choisissent de mettre en place une politique de marketing sociétal qui vise à défendre des causes importantes tout en assurant la satisfaction des consommateurs, le bien-être de l'humain et les bénéfices de l'entreprise.

Consultez
tous nos documents
en illimité !

à partir de</br> <span>19.95 €</span></br> sans engagement</br> de durée

à partir de
19.95 €
sans engagement
de durée

Voir les offres
Le marketing sociétal : définition et exemple de Pampers

Credit Photo : Unsplash Nathan Dumlao

 

Définition

Le marketing est un outil qui vise à améliorer la satisfaction de la clientèle et à devancer les concurrents. Aujourd’hui, ce concept a évolué et est utilisé comme une arme qui a pour but de défendre des causes aussi importantes que l’environnement ou les conditions humaines. Cet aspect du marketing est appelé « marketing sociétal » et repose sur l’intégration des problématiques environnementales ou sociétales dans la vente des produits et des services de l’entreprise.

Le but d’entreprise qui intègre le marketing sociétal dans ses opérations n’est pas de se transformer en association à but lucratif. Celle-ci envisage de réaliser des bénéfices tout en améliorant son image et en se démarquant de la concurrence. De plus, grâce à une politique de marketing sociétal, il est plus facile pour une entreprise de favoriser et de développer une économie durable qui sera bénéfique au public d’aujourd’hui et aux générations futures.

Afin de développer sa politique de marketing sociétal, une entreprise utilise plusieurs outils. Parmi ces pratiques les plus intéressantes et les plus fréquentes, il y a le mécénat. Le mécénat consiste à offrir des aides qu’elles soient matérielles ou financières, à des associations à but non - lucratif dont l’activité repose sur des causes environnementales, scientifiques ou humanitaires. En contrepartie, l’entreprise cite le nom de l’association dans ses campagnes de communication. 

On retrouve également d’autres pratiques utilisées dans le marketing sociétal qui sont le sponsoring et le parrainage qui permettent aux entreprises de s’associer à une image particulière ou à des événements. Le but est de donner la possibilité aux entreprises de valoriser leur image en accordant une sorte de subvention pour montrer leur engagement citoyen. Il faut savoir que contrairement au parrainage et au sponsoring, le mécénat n’est pas axé sur une contrepartie contractuelle publicitaire.

 

Le marketing sociétal : un moyen pour augmenter ses bénéfices

Bien que cela peut paraître paradoxal, s’engager dans des pratiques de marketing sociétal a pour principal objectif l’augmentation du chiffre d’affaires de l’entreprise. En réalité, les dons versés pour des causes telles que la lutte contre le cancer, l’accès à l’éducation, l’aide pour les orphelins ou encore le tabagisme, permettent à l’entreprise de rappeler ses valeurs et de sensibiliser ses consommateurs en renforçant son message de communication. De plus, les clients potentiels sont davantage susceptibles d’effectuer des achats lorsqu’ils savent que les produits achetés appuient une bonne cause et qu’ils contribuent également à une lutte. C’est pourquoi de nombreux clients se précipitent sur les produits d’une marque, lorsque le but est de reverser un pourcentage à une association.

Les sentiments ont un rôle important dans les décisions d’achat des consommateurs. Les grandes marques ont bien compris et n’hésitent pas à utiliser le marketing sociétal pour augmenter leurs bénéfices. Cela ne signifie pas que les dons récoltés ne sont pas réellement reversés à l’association concernée, mais il s’agit d’un moyen qui permet aux marques d’attirer plus facilement de nouveaux clients, de les fidéliser et ainsi gagner une grande part de marché.

 

Exemple : Pampers et l’UNICEF

Pampers jouit d’une forte notoriété et une image de marque solide par rapport à ses concurrents. Pour renforcer davantage son image, la marque a mis en place un partenariat avec l’UNICEF pour la lutte contre le tétanos. Cette alliance a permis à Pampers d’ajouter à son image l’implication dans les causes humanitaires et la générosité.

D’ailleurs, lorsqu’il s’agit de reverser une somme tirée des produits Pampers, à l’UNICEF, les consommateurs s’arrachent les produits en particulier, les paquets de couches. Depuis 2006, Pampers et UNICEF ont mis en place une campagne contre le tétanos qui repose sur « 1 paquet de couches acheté = 1 vaccin » dans le but de contribuer à l’élimination du TMN (tétanos maternel et néonatal). En offrant des vaccins dans 24 pays, les clients de Pampers sauvent également la vie des mamans et des bébés.

Cette cause est fortement suivie et appréciée par les consommateurs et c’est pourquoi, ils n’hésitent pas à acheter des paquets de couches. De ce fait, la marque Pampers arrive à fidéliser plus facilement ses consommateurs et à maximiser ses bénéfices. Grâce au soutien des clients, l’achat d’un paquet de couches peut devenir un réel geste humanitaire. Alors que le tétanos peut être évité par des vaccins, les sommes reversées par Pampers permettent de mettre à la disposition des mamans et des bébés, des pays en développement, des vaccins qui pourraient sauver leur vie.

 

Sources :

- Pampers et UNICEF luttent contre le tétanos de la mère et du nourrisson - Pampers
-
Pampers pour l’UNICEF : 300 millions de doses de vaccin contre letétanos - UNICEF