Etudes & Analyses

Diagnostic stratégique de Nintendo

Tout le monde connaît Mario Bros, les Pokémon, la Game Boy, la Switch ou la Wii, mais il n'est pas si fréquent de connaître l'envers du décor. Nintendo est une des sociétés les plus importantes de la culture populaire mondiale : dans quelles sources puise-t-elle sa réussite et comment se porte-t-elle en 2019 ? La réponse avec son diagnostic stratégique.

Consultez tous nos documents en illimité !

à partir de <span>19.95 €</span> sans engagement de durée

à partir de 19.95 € sans engagement de durée

Voir les offres
Diagnostic stratégique de Nintendo

Credit Photo : Unsplash Mike Meyers

Une brève histoire : des jeux de cartes à Mario Kart
Diagnostic stratégique
Atouts
Points noirs


Une brève histoire : des jeux de cartes à Mario Kart

L'anecdote est assez célèbre : au tout début, et pendant en réalité des décennies jusqu'à l'invention du jeu vidéo, Nintendo est un créateur puis distributeur de jeux de cartes. À partir de 1889 et durant toute la première moitié du XXe siècle, son succès est tel qu'elle s'exporte dans le monde entier aussi bien qu'elle ne vend au Japon.

Le virage déterminant intervient en 1970. Nintendo est la première entreprise à incorporer des éléments électroniques dans ses jeux sur ses Beam Gun Games puis par la suite avec leur simulateur de ball-trap. L'engouement est tel que l'entreprise nippone se lance de plain-pied dans un marché alors tout jeune et développe ses premiers systèmes de jeux vidéo dès 1975. Le début d'une success-story via des bornes d'arcade d'abord et ensuite de nombreuses consoles et personnages de jeux ayant marqué des générations de joueurs : Mario, Donkey Kong, Zelda, les consoles NES, Super Nintendo, Nintendo 64, Wii...


Diagnostic stratégique


Atouts

Nintendo a souvent, au cours de son histoire, été synonyme d'innovation, aussi bien en termes de technologie que de design. À leurs époques respectives, la manette de la Super Nintendo, la qualité de la Game Boy première grand succès des consoles portables, le disque à taille réduite (même si l'idée n'a pas été poursuivie avec les consoles suivantes) de la Gamecube, la 3D de la 3DS ou encore la fameuse Wiimote de la Wii ont montré le côté novateur et iconoclaste de la marque.

En plus d'être un acteur historique du jeu vidéo dont le catalogue de licences est un de ceux qui ont façonné la culture du jeu vidéo pour entrer dans les mythes de la culture populaire, Nintendo est logiquement un des plus gros vendeurs de l'histoire de ce marché. Trois de ses consoles de jeu sont parmi les dix plateformes les plus vendues de tous les temps dont la Wii est à la troisième place juste derrière la Playstation I et II de Sony.


Points noirs

Si Nintendo innove, ce n'est pas non plus une entreprise qui s'est illustrée par ses prises de risque. Elle évite la stratégie de rupture et concentre une grande partie de ses succès par des rééditions et des déclinaisons de ses licences phares (Pokémon, Mario...). Ces choix ont amené des consoles comme la Wii U à connaître un échec pour cause d'un catalogue de jeux trop restreint, et par le passé à se faire littéralement écraser par la révolution nourrie que représentait la Playstation première du nom.

Bien que cette perception se soit étiolée au fil du temps - à la faveur de sorties telles que Resident Evil, Final Fantasy, FIFA..., des licences plus adultes par des éditeurs tiers que la Switch parvient à séduire - Nintendo continue d'être assimilée à une notion de divertissement familial, peinant à revêtir un caractère adulte : c'est une philosophie qui a fait la force du groupe, mais continue ponctuellement à être une faiblesse majeure alors que la pratique du jeu vidéo se généralise voire se professionnalise.



Sources : Nintendo ; Gameblog ; Jeu video giga ; Nintendo : la segmentation stratégique, Lionel Maltese