Etudes et Analyses

Reprendre ses études quand on a plus de 30 ans

684 734, c'est le nombre de candidats au Baccalauréat cette année. Parmi eux, le plus jeune des candidats a actuellement 13 ans tandis que le plus âgé a 93 ans. En effet en 2012, Marcel Masegosa a décidé de passer cet examen aux côtés de sa petite fille. Après un échec au rattrapage, il retente sa chance cette année. Marcel est loin d'être le seul à être retourné sur les bancs des écoles, la reprise des études devient de plus en plus fréquente chez les plus de 30 ans. Zoom sur la reprise du chemin de l'école après la trentaine.

abonnez-vous

Consultez
toutes nos études
& analyses sectorielles
en illimité !

img

à partir de
19.95€
sans engagement
de durée

Voir les offres
Reprendre ses études après 30 ans

Credit Photo : https://www.flickr.com/photos/witbusiness/4423069342/

Pourquoi reprendre les études ?

Que ce soit à titre personnel ou professionnel, les raisons invoquées par les élèves plus âgés que la moyenne sont nombreuses : des études interrompues dans la jeunesse, une envie de reconversion, la recherche d'un salaire plus élevé, un licenciement, l'acquisition de nouvelles compétences, la valorisation d'un acquis... De nos jours, reprendre le chemin de l'école n'est pas anormal, en témoigne la multitude d'offres de formation.

Quelles sont les possibilités pour les adultes ?

De nombreux organismes proposent des cours adaptés au rythme de la vie professionnelle ou familiale ; le CNED par exemple, centre national d'enseignement à distance permet de gérer soi-même son temps sans avoir à se déplacer. L'organisme délivre des diplômes reconnus par l'État.

Le CNAM, conservatoire national des arts et métiers, quant à lui, offre la possibilité de prendre des cours le soir à partir de 19 h et le samedi. Il délivre des diplômes de niveau Bac à un niveau Bac +5.

Les grandes écoles de commerces proposent également des formations continues dédiées aux salariés avec stage, surtout avec la popularité de l'entreprenariat et de la création d'entreprise aujourd'hui.

Le VAE, validation des acquis de l'expérience, s'adresse aux personnes avec 3 ans d'expérience professionnelle minimum dans le domaine dans lequel le diplôme est souhaité.

Quelles sont les aides disponibles ?

Les aides financières varient en fonction du statut. La formation d'un salarié par exemple peut être financée par l'OPCA de son secteur professionnel via le CFP (autrefois le DIF, droit individuel à la formation) ou par le Fongecif dans le cadre d'un CIF, congé individuel de formation, pour les formations plus longues.

L'employeur, mais également le Pôle Emploi peuvent être une source d'informations. Notre conseil : parlez-en autour de vous et renseignez-vous sur les sites Internet des différents organismes.

Source : RTL, Direct matin, Femme actuelle, Ma formation, Les Échos, Terrafemina