Etudes & Analyses

La méthode Six Sigma - Définition, objectifs et mise en place

La méthode Six Sigma est une méthode de management qui a pour objectif central de tendre vers une qualité parfaite et une production zéro défaut, par le biais de processus optimisés. Cette méthode a été développée et brevetée par Motorola en 1986, et d'abord appliquée à des processus exclusivement industriels. Son application a ensuite été étendue à de nombreux autres domaines, toujours ayant pour objectif d'améliorer la qualité globale des processus, des produits, et la satisfaction des clients.

Consultez
tous nos documents
en illimité !

à partir de</br> <span>19.95 €</span></br> sans engagement</br> de durée

à partir de
19.95 €
sans engagement
de durée

Voir les offres
La méthode Six Sigma - Définition, objectifs et mise en place

Credit Photo : Freepik prostooleh

 

Définition de la méthode

La méthode tire son nom de l’écart-type sigma, qui définit la dispersion mathématique. La méthode indique ainsi qu’aucun produit ne doit dévier de plus de six fois sigma de la moyenne de la qualité des produits. Ainsi, le but est que la qualité des produits soit constante et pas variable, en réduisant la dispersion de la qualité des produits par rapport à la moyenne. Les produits tendant à être similaires ou du moins très proches (car pas trop dispersés), ils ont ainsi de plus grandes chances d’être acceptés sans réserve par le client final, et de faire sa satisfaction. Pour cela, il est nécessaire d’améliorer les processus de production, pour que l’ensemble des éléments produits soient satisfaisants et puissent être livrés sans réserve.

Les objectifs de la méthode, ses moyens à mettre en place

Pour mettre en place la méthode des Six Sigma, il est indispensable de choisir des actions à mettre en place, qui soient mesurables et efficaces, sous peine d’en perdre le contrôle et de ne pas optimiser leur efficience. L’entreprise cherche à améliorer ses performances en améliorant ses processus productifs. Il est également nécessaire d’impliquer l’entreprise dans son ensemble (et pas seulement les équipes directement en charge de la production). L’idée générale consiste en la réduction des gaspillages, des déchets, des rebuts, et donc des coûts de production inutiles, n’engendrant aucune satisfaction pour personne.

La mise en place concrète de la méthode des Six Sigma

Pour mettre en place cette méthode, il faut commencer par définir un segment sur lequel cette méthode va être déployée. Il n’est en effet pas souhaitable ni réalisable d’implémenter cette méthode sur une entreprise dans son intégralité, du fait de la complexité des actions à mettre en oeuvre. Il faut donc définir un segment d’activité, par exemple le temps de production. Puis il faut définir un objectif chiffré, réalisable, efficace, atteignable, qui représentera l’objectif à atteindre après la mise en oeuvre de la méthode. On peut par exemple décider de réduire le temps de production de tel ou tel produit de 15%, suite au développement de la méthode. Ainsi, l’objectif est fixé et il conviendra ensuite de s’interroger sur les moyens déployables pour atteindre ces objectifs.

Il convient également d’interroger les clients ou les destinataires des produits ou des services, de façon à adapter les produits ou les services à leurs attentes ou à leurs besoins. Certains mentionneront ainsi un besoin urgent de réduction des temps de production et donc des délais de production, d’autres préfèreront optimiser la gestion des déchets. Les besoins des clients sont spécifiques et la méthode des Six Sigma devra ainsi s’adapter à leurs attentes pour être la plus efficace possible. Après avoir mesuré les attentes des clients, il conviendra de mesurer la performance actuelle de l’entreprise en la matière pour se rendre compte du chemin à parcourir. Puis, il sera indispensable de réaliser une analyse détaillée et critique pour identifier la cause des déviances de la production par rapport aux standards attendus. Celles-ci peuvent être d’origines très diverses. Une fois que ces causes sont identifiées, il faudra tenter de les corriger, de mettre en place de nouveaux outils, d’améliorer ces zones de non ou de mauvaise performance. Enfin, un contrôle final de l’efficacité des méthodes désormais employées sera indispensable. Cela permettra de se rendre compte de la pertinence ou non des choix qui ont été réalisés, et de vérifier la mise en conformité avec les attentes du client et des objectifs fixés initialement.


La méthode Six Sigma a été développée dans les années 1980 et elle continue de trouver des adeptes près de quarante ans plus tard. Il s’agit en effet d’une méthode efficace, facile à comprendre et à déployer, à appréhender et à analyser. L’étape la plus difficile réside dans la définition des objectifs à atteindre, ceux-ci devant être ambitieux, mais pas trop, et demeurant néanmoins réalistes et atteignables, sous peine d’être inutiles. Une fois que les objectifs sont fixés, et sous réserve qu’ils soient bien déterminés, l’analyse est cruciale pour comprendre les causes des déviations et tenter de les réduire. L’analyse des Six Sigma est une analyse plaçant la mesure et le contrôle au coeur de l’action, ce qui offre un côté mesurable et rassurant aux managers désireux de la mettre en place dans leurs entreprises.