Etudes & Analyses

La méthode Mactor : définition, explication, exemples

La méthode MACTOR est une méthode utilisée en stratégie et en résolution des conflits entre plusieurs membres d'un même projet. La méthode MACTOR recouvre en réalité l'acronyme de Méthodologie des Alliances, Conflits, Tactiques et Objectifs ainsi que les Recommandations relatives aux situations observées. Avec ces six lettres, la méthode affiche clairement son objectif de faciliter et de donner des clés pour fédérer les acteurs d'un même projet ou d'une organisation. La méthode a été créée au début des années 1990 par Michel Godet et continue d'être utilisée encore aujourd'hui dans certains contextes.

Consultez
tous nos documents
en illimité !

à partir de</br> <span>19.95 €</span></br> sans engagement</br> de durée

à partir de
19.95 €
sans engagement
de durée

Voir les offres
La méthode Mactor

Credit Photo : Freepik jannoon028

Le coeur de la stratégie vise à définir et à comprendre les enjeux de pouvoir qui sont propres à chacun, du fait de ses attentes, de ses estimations, des rapports de forces induits ou officiels entre les différents acteurs. L'analyse vise à donner des clés de compréhension des acteurs pour parvenir à une résolution efficace d'un problème rencontré dans le cadre d'un projet spécifique.

1) La méthode et son déroulé

La première phase de la méthode consiste à identifier les principaux acteurs, leurs attentes et leurs finalités, ainsi que leurs moyens de pression sur les autres acteurs. À titre d'exemple, un acteur qui peut offrir des services en retour ou avoir des moyens de négociation auprès d'autres acteurs, ou capable de ternir la réputation d'un troisième acteur. Tous ces éléments sont identifiés, analysés, hiérarchisés et classés dans un tableau synthétique. Ce tableau permet de visualiser quelles sont les zones où les intérêts des différents acteurs sont convergents, les situations dites « gagnant-gagnant », puis d'identifier facilement les divergences.

Un exemple est présenté ci-dessous, présentant les enjeux sur un champ de bataille :


Puis, dans un deuxième temps, la deuxième méthode permettant d'identifier convergences et divergences :


L'utilisation de matrices tout au long de la méthode permet de visualiser facilement les enjeux, les acteurs les plus impliqués, les objectifs les plus impliquants, ceux qui entraînent le moins d'implications.

L'un des enjeux principaux de cette analyse est de mettre en lumière les rapports de force entre les acteurs. Ces rapports doivent être hiérarchisés, selon l'impact potentiel de l'acteur. Il peut, par exemple, avoir le pouvoir de remettre en cause ou bien de conforter et confirmer jusqu'à l'acteur lui-même, ou alors son projet, ou alors certaines dimensions d'un projet, ou bien rien du tout.

La partie cruciale, au-delà des analyses et de l'établissement de matrices passionnantes et décisives, consiste en l'émission de Recommandations précises à destination des acteurs impliqués dans le projet.

2) Les conséquences de la matrice : les Recommandations et leur mise en place

Identifier les problèmes n'est pas chose aisée, surtout lorsqu'il s'agit d'enjeux humains difficiles à mesurer, à établir, à chiffrer, à quantifier, à hiérarchiser. Pour un acteur, un élément très important, très urgent ou très grave, peut en réalité être insignifiant pour un autre acteur impliqué sur le même projet. De fait, il existe une part non négligeable de subjectivité en la matière. Les recommandations suite à l'établissement de la méthode MACTOR peuvent par exemple concerner des changements d'acteurs, des évolutions de leurs rôles, des évolutions à formuler dans les règles du jeu.

3) Forces et faiblesses de la méthode MACTOR

La méthode MACTOR est partie du postulat dont les travaux issus de la théorie des jeux, bien que passionnants sur le plan théorique, ne sont que faiblement applicables à la vie réelle et à ses conséquences. Ainsi, elle a pour objectif, au contraire, de produire des solutions terre-à-terre, applicables directement sans déconnexion du monde environnant.

Néanmoins, comme toute méthode théorique, elle se heurte à des limites lors de sa mise en place et du déploiement de ses différentes étapes. Il est en effet difficile et risqué, pour certains des acteurs, de dévoiler leur stratégie, leurs attentes, leurs objectifs, ainsi que les rapports de force dans lesquels ils sont impliqués et les potentiels moyens de coercition dont ils disposent sur leurs camarades impliqués dans le même projet. Il semble ainsi utopique de parvenir à cerner l'ensemble des enjeux pour l'ensemble des acteurs, et la méthode perd ainsi de sa pertinence. Par ailleurs, la méthode MACTOR implique le recueil et le traitement d'un volume important de données, qu'il faut ensuite classifier et hiérarchiser. Le volume des données peut entraîner une perte d'informations ou de qualité d'informations, ainsi que des difficultés dans le traitement pertinent des données. Le risque majeur est de passer à côté d'une relation cruciale ou d'un enjeu particulier qui peut avoir des débouchés significatifs sur le projet dans son ensemble. Une mauvaise appréhension des enjeux est susceptible de conduire à des jeux d'alliances et de conflits qui seraient faussés, et feraient donc perdre tout l'intérêt de la méthode.

La méthode MACTOR est une méthode qui semble simple à mettre en place, d'un point de vue théorique. Néanmoins, son implémentation s'avère plus complexe, d'autant que les enjeux stratégiques sont importants. Bien connaître et bien comprendre les parties prenantes d'un projet est une étape absolument indispensable, qu'il convient d'exploiter au mieux pour jouer au mieux ses cartes dans un contexte stratégique.

 

Sources :

- La méthode MACTOR - La méthode MACTOR [L'analyse des Stratégies d'Acteurs] Les cahiers de l'innovation
- Méthode MACTOR ou analyser les stratégies d'acteurs - Erwan Neau
- La méthode Mactor d'analyse des stratégies des acteurs, 2ème étape de la méthode des scénarios - Christian Potin Consultant intermittent du Développement Inégal