Etudes & Analyses

Comment le contrôle de gestion peut-il contribuer à la performance de l'entreprise ?

Le contrôle de gestion est une fonction qui est généralement rattachée au service financier des entreprises, et qui a pour but de produire des analyses ayant pour finalité des prises de décisions relatives à l'entreprise. Le contrôle de gestion est une discipline analytique, qui ne connaît généralement pas de bonne ou de mauvaise réponse, mais qui vise à produire des données chiffrées qui sont essentielles pour les managers et les dirigeants.

Consultez
tous nos documents
en illimité !

à partir de</br> <span>19.95 €</span></br> sans engagement</br> de durée

à partir de
19.95 €
sans engagement
de durée

Voir les offres
Le contrôle de gestion

Credit Photo : Pexels Ron Lach

 

 

Le contrôle de gestion permet de disposer d'une information fiable, indispensable à la prise de décisions

Le contrôle de gestion est une fonction cruciale, souvent assimilée à tort et réduite à la production de tableurs Excel sans réflexion ni analyse, tous les mois lors de chaque clôture. Or, une véritable fonction de contrôle de gestion est bien différente, bien plus intéressante et bien plus utile.

Le rôle du contrôle de gestion est de définir (en concertation avec les dirigeants) des indicateurs qui leur sont utiles pour le pilotage de l'entreprise ou de l'organisation. Cela peut être le chiffre d'affaires et ses déclinaisons par marché et par produit, les coûts de production, les coûts de la masse salariale, l'ensemble des coûts de revient, les coûts par projet, etc. Ces indicateurs sont propres à chaque entreprise et ne peuvent pas être dupliqués « bêtement » d'une entreprise à une autre, sous peine de perdre en pertinence. Une fois que ces indicateurs sont définis et partagés par tous, le rôle du contrôle de gestion est de construire des outils optimaux de suivi de ces indicateurs, à destination des managers ou des dirigeants de l'entreprise. Ces outils de suivi, qui prennent souvent la forme effectivement de tableaux Excel, doivent permettre rapidement d'identifier les grandes variations, les zones de réussite, les difficultés (par le biais de l'utilisation de codes couleur par exemple).

Grâce à ces outils de suivi, les managers ou dirigeants de l'entreprise disposent d'une information utile, complète et fiable, sur des indicateurs qui les intéressent particulièrement. Ainsi, avant de prendre la décision de continuer ou d'arrêter telle ou telle ligne de production, de supprimer tel ou tel produit, d'accentuer les efforts marketing sur tel autre, les destinataires bénéficieront de toute l'information dont ils ont besoin pour pouvoir décider de façon éclairée. Une absence de contrôle de gestion ou des données fournies partielles ou non fiables peuvent conduire à de mauvaises décisions, prises pour de mauvaises raisons. En effet, un contrôle de gestion efficace et des indicateurs bien définis et bien suivis peuvent permettre de mettre en évidence des difficultés dont les dirigeants n'avaient pas réellement conscience ou pas connaissance. Cela peut par exemple concerner un poids trop important des coûts de structure ou des matières premières dans le coût de revient global, des insuffisances des campagnes marketing dans certaines zones géographiques, des prix de vente trop faibles au regard des coûts de production. Disposer de toute l'information permet aux décisionnaires d'être bien informés et d'avoir toutes les cartes en main avant de prendre des décisions qui peuvent être lourdes de conséquences pour eux et pour l'entreprise dans son ensemble. Ils peuvent ainsi prendre des décisions qui améliorent la performance de leur organisation, grâce au contrôle de gestion.

 

Néanmoins, le contrôle de gestion rencontre des limites

Le contrôle de gestion est utile, voire indispensable dans de nombreuses entreprises, mais il ne peut à lui seul être considéré comme le contributeur de la performance de l'entreprise. Le contrôle de gestion rencontre en effet certaines limites. Le choix d'indicateurs précis entraîne des comportements parfois non adaptés et des dérives non souhaitables pour les entreprises. Le contrôle de gestion ne doit pas ériger un indicateur comme une fin en soi à atteindre à tout prix, mais dans la réalité on observe souvent que des efforts très importants sont déployés pour atteindre les objectifs baptisés KPI et suivis intensivement par le contrôle de gestion, au détriment du reste de la performance de l'entreprise, ce qui est discutable à grande échelle.

Il est par ailleurs essentiel de mentionner que la performance de l'entreprise doit s'établir à tous les niveaux, par le biais de tous les acteurs, dans tous les services. Un contrôle de gestion, même particulièrement efficace, ne peut aucunement pallier les difficultés d'un service commercial défaillant ou d'un mauvais positionnement tarifaire, ou encore de services de production non efficients. La performance d'une entreprise doit être commerciale, financière, orientée vers la rentabilité, mais également humaine, avec une attention particulière portée sur les acteurs au coeur de la performance, au-delà même de leur performance.

Le contrôle de gestion est une discipline très importante pour les entreprises, car elle permet de suivre avec attention de nombreux indicateurs qui sont cruciaux pour l'organisation, pour sa rentabilité, pour ses décisions stratégiques à prendre. Néanmoins, le contrôle de gestion rencontre ses limites et d'autres éléments sont à prendre en compte pour contribuer de façon globale à la performance d'une entreprise.

 

Sources : Université du Québec, Hubspot, Contrôle de gestion et pilotage de l'entreprise, Livre de Nicolas Mottis, Philippe Lorino et René Demeestère