Etudes & Analyses

Le benchmark concurrentiel

Vers la fin des années 70, la société américaine Xerox a été le précurseur en matière de benchmark. Cet outil de gestion a ainsi permis d'ouvrir la voie à la compétitivité entre les entreprises, au moyen d'indicateurs de performances. C'est aujourd'hui l'outil qui permet de positionner des acteurs économiques sur un marché en fonction d'une offre donnée.

Consultez
tous nos documents
en illimité !

à partir de</br> <span>19.95 €</span></br> sans engagement</br> de durée

à partir de
19.95 €
sans engagement
de durée

Voir les offres
Le benchmark concurrentiel

Credit Photo : Unsplash Marten Newhall

  

Qu'est-ce que c'est ?

La traduction littérale du benchmark désigne une « étude comparative ». Selon Robert C. Camp, “ le benchmarking est la recherche des méthodes les plus performantes pour une activité donnée, permettant de s'assurer une supériorité. ”

De manière précise, faire un benchmark consiste à étudier un service, ou un produit en comparant les pratiques des leaders ou des partenaires sur un marché. Le benchmark fait partie intégrante de la maîtrise de l'environnement économique de l'entreprise, car il entre en jeu lors de votre positionnement et de l'étude de votre marché.

Cependant, il n'est pas question ici de plagier, mais à la différence, de faire une comparaison qui va aboutir à l'élaboration d'une stratégie marketing, dans le domaine d'activité de l'entreprise.

Le benchmark concurrentiel a pour but d'observer les pratiques managériales, mais il peut aussi se réaliser dans le cas des pratiques marketing et commerciale.

Remarque : le benchmark concurrentiel se différencie de la veille concurrentielle dans la mesure où celle-ci est permanente alors qu'un benchmark est une étude ponctuelle.

Pourquoi faire un benchmark ?

 Le benchmarking a pour objectif :

1)    Une meilleure réponse aux exigences des clients.
2)   
La fixation d'objectifs d'après une vision concertée à la suite de l'étude de l'environnement extérieur.
3)   
La détermination de mesures exactes de la productivité.
4)   
L'obtention d'un avantage concurrentiel (produits et services différenciés).
5)   
La prise de conscience de l'existence de méthodes particulièrement performantes et leur recherche constante (innovation => compétitivité).

Comment faire un benchmark concurrentiel efficace ?



* Le Dr Robert C Camp, président à vie du Global Benchmarking Network (GBN), directeur du Best Practice Institute, aux États-Unis, est l'homme connu dans le monde entier en tant que gourou de l'analyse comparative. Il a travaillé avec des agences gouvernementales, des organisations à but non lucratif, des établissements d'enseignement et de nombreuses grandes entreprises de fabrication et de services nationales et internationales.

Son premier livre, Benchmarking : The Search for Industry Best Practices that Lead to Superior Performance est aujourd'hui un best-seller sur l'analyse comparative, et a été traduit en 14 langues.


Sources :
- C. CAMP Robert (trad. Marie WAQUET), « Le benchmarking : pour atteindre l'excellence et dépasser vos concurrents », Paris, 1992.
- Learning from the best: an interview with Dr. Robert Camp

- ETTORCHI-TARDY Amina, LEVIF Marie, MICHEL Philippe, « Le benchmarking : une méthode d'amélioration continue de la qualité en santé », Pratiques et Organisation des Soins, 01/2011 (Vol. 42), p. 35-46.