Etudes et Analyses

Zoom sur le marché du cloud computing

L'informatique en nuage, plus connue sous le nom de cloud computing est l'exploitation de stockage des serveurs informatiques au travers d'un réseau, habituellement Internet. Par le biais d'une location des services, le cloud computing propose une énorme flexibilité à l'utilisateur (le loueur) : en fonction de son niveau de compétence, il peut choisir de gérer lui-même le serveur ou tout simplement d'en utiliser certaines applications.

abonnez-vous

Consultez
toutes nos études
& analyses sectorielles
en illimité !

img

à partir de
19.95€
sans engagement
de durée

Voir les offres
Le marché du cloud computing

Credit Photo : Pixabay

C'est ainsi que, petit à petit, le cloud computing est devenu un marché très prometteur dans l'économie du numérique. Le cloud compouting se présente comme une offre commerciale d'abonnement à des services externes. Il existe notamment 3 types de services :

1.IaaS ou infrastructure as a service : offre d'accès à une sorte de parc informatique qui permet à l'utilisateur d'y installer des systèmes d'exploitation et des applications.

2.Paas ou platform as a service : très similaire à l'hébergement web. Le fournisseur garde la responsabilité du système d'exploitation et l'utilisateur peut y ajouter des outils (déjà placés par le fournisseur).

3.SaaS ou software as a service : les applications sont à disposition des utilisateurs et peuvent être manipulées à l'aide d'un navigateur installé en location. L'utilisateur n'a pas à s'inquiéter des mises à jour. L'exemple le plus parlant de ce type de clouding est Gmail.

C'est en juillet 2015 que la première édition de la Cloudweek a eu lieu à Paris. L'occasion pour le cabinet Markess de présenter son baromètre (9e édition) des prestataires du cloud computing. Les résultats ne peuvent pas être moins satisfaisants : la croissance du marché en France devrait frôler 20 % en 2015.

Toujours d'après les chiffres de Markess, la progression attendue pour 2015 est de 19,5 % par rapport aux 4,1 milliards de 2014. La part la plus importante reste celle des services Saas qui représente plus de 60 % du marché.

Un paiement à l'usage

L'utilisation d'un cloud computing permet aux utilisateurs, que ce soit au niveau professionnel que personnel, de gagner du temps tout en ayant accès à de multiples ressources. Ainsi, les utilisateurs ne sont pas contraints à investir dans l'achat du matériel ou des licences pour les logiciels. Un paiement à l'usage (location) donne une certaine tranquillité aux entreprises qui ne doivent plus toucher à leur trésorerie, notamment pour des services de maintenance, mise à jour, etc.

Qui détient le marché du cloud computing ?

Actuellement, le marché du cloud computing est aux mains des grands Américains, les géants de l'Internet, à savoir : Amazon Web Services, IBM ou encore Microsoft. Mais les Français ne comptent pas rester les bras croisés et il y a déjà des entreprises qui ont créé ces services, par exemple, SFR qui en 2013 a mis en place un Pack Business Entrepreneurs s'adressant aux PME avec une palette de services de cloud. Parce que s'il y a une niche dans le marché du cloud computing en France, c'est celle des PME qui, bien souvent, présentent des caractéristiques et des demandes bien concrètes.

Sources : Actual Systemes, Le Monde, Le zdnet