Etudes & Analyses

Matrice BCG exemple - Volkswagen

Volkswagen est une entreprise automobile fondée en 1960. Elle gère plusieurs marques de véhicules et est, à ce jour, le premier importateur français. En 2020, le groupe livre en France 303 340 voitures, utilitaires comme particulières. Dans le monde entier, ce chiffre s'élève à 9,3 millions, soit une baisse de 15,2% liée à la crise sanitaire, qui a fortement impacté le secteur automobile.

Consultez
tous nos documents
en illimité !

à partir de</br> <span>19.95 €</span></br> sans engagement</br> de durée

à partir de
19.95 €
sans engagement
de durée

Voir les offres
Matrice BCG exemple - Volkswagen

Credit Photo : Unsplash Cesar Salazar

L'entreprise possède de plus 6 voies ferrées, et 70 000 mètres carrés d'entrepôts. Il s'agit du deuxième constructeur mondial derrière Toyota. À la fin de l'année 2020, Volkswagen comptait 662 575 collaborateurs dans le monde entier et 118 sites de productions répartis dans plusieurs pays. L'entreprise possède également 700 sites de distribution et 800 sites de service. Elle est responsable de plus de 18 000 emplois en France. En 2020, le chiffre d'affaires est de 222,9 milliards d'euros, soit une baisse de 11,8% par rapport à l'année précédente.

Matrice BCG du groupe Volkswagen

La matrice BCG est une analyse qui permet de classer les produits et les services d'une entreprise en quatre cases, selon le taux de croissance du marché et la part de marché relative. Elle permet à l'entreprise en question de mieux appréhender son environnement et de modifier si besoin est sa stratégie marketing pour la rendre plus efficace. Elle est également utile pour s'adapter aux besoins et aux attentes des consommateurs.

Vedettes

Le segment du luxe
Hybrides et électriques
Audi

Dilemmes

Cupra

Vaches à lait

Golf
Polo
Seat
Les véhicules utilitaires

Poids morts

 


Explications

La matrice BCG est composée de quatre domaines principaux qui sont les produits vedettes et les vaches à lait, ainsi que les dilemmes et les poids morts. Ils sont répartis dans un tableau en deux axes, la part de marché relative qui est l'axe horizontal et le taux de croissance du marché, représenté par l'axe vertical.

Dans le cas du groupe Volkswagen, on note la présence de plusieurs produits vedettes, qui possèdent des parts de marché fortes sur un marché encore en pleine croissance et qui plus est, avec un potentiel de développement très important. Les produits vedettes sont d'ailleurs souvent les futurs produits vaches à lait comme nous le verrons plus loin. Dans le cas de Volkswagen, les produits vedettes sont tout ce qui concerne le segment du luxe, puisque le groupe possède plusieurs marques de prestige, comme Bugatti notamment ou encore Bentley ou Porsche. Dans cette case se trouvent également les hybrides ainsi que les véhicules électriques. La marque Audi en fait également partie, que l'on ne classe plus désormais dans les voitures de prestige, mais plutôt dans du haut de gamme.

Notons de plus que les produits vedettes ne sont pas toujours les plus rentables, en tous cas, pas dans l'instant T pour le groupe. En effet, les investissements doivent encore être amortis.

Les vaches à lait du groupe Volkswagen sont la Golf, la Polo et la Seat, ainsi que les véhicules utilitaires qui connaissent un succès important auprès des entreprises.

Ces gammes de véhicules représentent une grosse majorité des ventes de la société depuis un nombre d'années assez conséquent. Les vaches à lait possèdent une part de marché forte, mais sur un marché qui lui est en faible croissance. Elles contribuent aux bénéfices du groupe puisque les investissements sont amortis.

Passons maintenant aux produits dilemmes qui sont ici la Cupra. Le modèle a eu du mal à démarrer auprès des particuliers sans doute à cause de sa dimension sportive. Elle fait partie du groupe Seat Leon dont la société mère est Volkswagen.

Les produits dilemmes possèdent des parts de marché faibles sur un marché qui doit pourtant être en pleine croissance. La question est de savoir sur le long terme s'il faut continuer à proposer ce type de produits à des particuliers ou bien rester sur une dimension plus professionnelle.

Enfin, les poids morts ne sont pas réellement présents dans le groupe. Au fil du temps, la société choisit spontanément d'abandonner les produits qui ne sont plus porteurs de bénéfices. En effet, lorsque certains produits ou services ne rapportent plus et qu'ils demandent encore un investissement, ils deviennent inutiles pour l'entreprise et peuvent même représenter un danger sur le long terme.

Volkswagen est un constructeur présent sur le marché depuis de nombreuses années, et établir une matrice BCG permet de mieux appréhender les produits du groupe et leurs comportements sur le marché de l'automobile. Cela permet de mettre en place une stratégie marketing plus efficace et surtout plus en adéquation avec les demandes des consommateurs. En effet, avec la concurrence qui devient de plus en plus importante au fil des ans, il est important voire primordial de bien connaître son offre, surtout quand elle est aussi vaste que celle proposée par le groupe Volkswagen. Enfin, la matrice BCG permet de déterminer à un moment donné le besoin d'investissements dans certains types de produits ou de services. Néanmoins, cette analyse ne peut être effectuée seule, car elle possède un certain nombre de limites. En effet, une part de marché suffisamment élevée ne peut être le seul facteur expliquant l'attractivité d'un marché.

Sources : L'argus