Etudes & Analyses

Matrice BCG Carrefour

Carrefour fait partie des plus grosses enseignes de grande distribution sur le territoire français. Ses principaux concurrents sont les groupes Leclerc, U, Casino, Auchan et les Mousquetaires.
Au début de l'année 2019, le chiffre d'affaires de la société s'élève à 89.8 milliards d'euros à l'échelle internationale, 35.8 milliards d'euros pour la France.

Carrefour matrice BCG

Carrefour matrice BCG

Le nombre de collaborateurs en 2018 est de 382710 avec plus de 20000 producteurs partenaires. On estime à plus de 110 millions le nombre de ménages qui font confiance à l'enseigne chaque semaine pour faire leurs courses.

La France compte 5718 magasins de la marque, dont 247 hypermarchés, 1060 supermarchés, et 4267 magasins de proximité, du type Carrefour Market, Carrefour City, ou encore Carrefour Montagne.


Ces différents types de commerces représentent les principales activités du groupe, qui en comptent cependant d'autres, comme les agences de voyages, la banque en ligne, l'organisme de crédit ou encore le carburant et bien entendu tout ce qui relève du commerce électronique. Carrefour est en effet partenaire du site Rue du Commerce, ce qui lui permet d'obtenir des parts de marché supplémentaires et de pouvoir vendre davantage de produits non alimentaires, ce qui a toujours été l'un des principaux axes de progression de la société.

La matrice BCG nous permet par conséquent de déterminer où se situent les activités dans les 4 axes de la matrice, à savoir les produits vedettes, les vaches à lait, les dilemmes et les poids morts.


Cette matrice nous montre que le groupe Carrefour ne possède pour le moment pas de poids mort, mais n'oublions pas qu'une telle matrice est valable à un moment donné et qu'elle peut évoluer très vite en fonction des offres présentes sur le marché mais aussi des besoins et attentes des consommateurs.

Les produits passent souvent d'un état à l'autre, un produit vedette devient un produit vache à lait et peut se transformer soit en dilemmes soit passer directement part la case poids mort pour peu que les tendances n'évoluent pas dans le bon sens.

Dans les produits vedettes, on notera tout ce qui est relativement récent, ou du moins tout ce qui a changé dans la stratégie marketing du groupe. Ainsi, organismes de crédit et produits alimentaires rencontrent un succès grandissant, le premier parce que le pouvoir d'achat des français baisse et que cela leur permet de s'équiper sans tout payer en une seule fois ; le second parce que cela fait entrer l'enseigne en concurrence directe avec d'autres boutiques. Le commerce électronique, et plus particulièrement le site Rue du commerce est également l'une des activités phares du groupe, qui lui rapporte énormément de bénéfices sur un an. Les produits vedettes sont, avec les vaches à lait, les produits qui rapportent le plus d'argent. Ce sont sur ce type de produits que le groupe investit davantage de temps et d'argent pour les rendre encore plus optimaux.

Dans les vaches à lait, on rencontre tout ce qui est ventes alimentaires, qui sont les principales activités du groupe. Hypermarchés et autres grandes surfaces ne font plus partie aujourd'hui des produits vedettes mais ils sont toutefois essentiels à la subsistance du groupe, même si les prochaines années risquent de changer la donne. En effet, certains commerces devraient être amenés à fermer partout en France et à l'international dans les prochaines années. Il en va de même pour le carburant et la carte PASS qui existent depuis de nombreuses années et qui continuent sans le moindre problème à rapporter de l'argent à l'enseigne.

Dans les dilemmes, on note la présence des agences de voyage et de la carte Czam, qui est une néobanque. Les agences de voyage ne possèdent pas le succès escompté, sans doute à cause de la digitalisation et du fait que les consommateurs aiment être autonomes dans leur recherche et dans leurs réservations. La carte Czam est vendue directement en hypermarché, elle permet aux clients d'avoir accès à un compte courant simple pour 1 euros par mois. Néanmoins, la concurrence est très rude, puisque des dizaines d'autres banques ont fait leur apparition depuis et ce n'est pas celle la qui engendre le plus de clients. A voir donc comment elle évoluera dans l'avenir, elle pourra ainsi soit devenir un produit vedette soit un poids mort.


BIBLIOGRAPHIE

https://marianne2.fr/avis-c-zam-carrefour-test-compte-bancaire-simplifie

https://www.expertinbox.com/2013/01/25/la-matrice-bcg-en-4-points/

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2018/01/24/le-plan-d-action-de-carrefour-en-chiffres_5246364_4355770.html