Etudes & Analyses

La matrice ADL : exemple avec Ikea

Ikea est une société d'ameublement fondée en 1943 d'origine suédoise. Son chiffre d'affaires en France est de 3 milliards d'euros en 2020, et de 39,3 milliards d'euros au niveau mondial. On note de plus une augmentation de 6 % de l'activité du groupe en France.

Consultez
tous nos documents
en illimité !

à partir de</br> <span>19.95 €</span></br> sans engagement</br> de durée

à partir de
19.95 €
sans engagement
de durée

Voir les offres
La matrice ADL : Ikea

Credit Photo : Unsplash billow926

Quelques chiffres
Matrice ADL - Ikea


Quelques chiffres

Ikea compte 208 000 collaborateurs, pour un nombre total de 442 magasins dans plus d'une cinquantaine de pays. En 2019, 15 nouveaux magasins ont pu être inaugurés, cette croissance s'est ralentie en 2020 notamment à cause de la crise sanitaire, qui a considérablement diminué les nouvelles ouvertures.

Néanmoins, ces enseignes ont enregistré plus d'un milliard de visites en 2020 et ce sont plus de 2.5 milliards de visites qui ont été comptées sur le site internet. De nouveaux concepts ont peu à peu été mis en place, comme de nouveaux espaces de vente plus réduits au coeur des villes pour toucher une clientèle plus citadine.

Aujourd'hui, Ikea est incontestablement le leader mondial sur le marché du meuble.


Matrice ADL - Ikea

Matrice ADL Ikea
Credit Photo : Etudes-et-analyses.com

1 : Spécialités du pays
2 : Piles et ampoules, secteur de l'énergie
3 : Electroménager
4 : Canapés clic-clacs
5 : Cuisine, petits ustensiles
6 : Matériel de cuisine
7 : Miroirs
8 : Textiles et tapis
9 : Canapés standards et fauteuils
10 : Meubles à monter
11 : Vêtements
12 : Décoration

Ikea est une enseigne qui possède un grand nombre de secteurs d'activité, ce qui rend l'utilisation d'une matrice ADL particulièrement pertinente. On note la présence de deux axes, le degré de maturité des activités et la position face à la concurrence. Dans le cas d'Ikea, il n'y a pas d'activités en cours de démarrage, et seulement deux en phase de croissance, les clic-clacs et le secteur de l'électroménager. Dans le cas des clic-clacs, la pression concurrentielle est assez forte, avec des enseignes qui proposent des produits similaires à des prix très bas également. Toutefois, pour l'électroménager, il semble qu'Ikea soit l'une des enseignes les plus concurrentielles du moment.

La plupart des activités du groupe se trouvent en phase de maturité, deux seulement sont en phase de déclin, la partie miroirs et celle de la décoration. La pression concurrentielle est en effet bien trop élevée sur ces segments, surtout lorsque l'on se dirige vers des enseignes réputées à très bas prix, comme Gifi par exemple, qui est l'un des principaux leaders en termes de décoration d'intérieur en France.

Les spécialités du pays suédois sont en phase de maturité avec une position concurrentielle dominante, ce qui s'explique par l'engouement évident pour les meubles et autres produits issus du pays d'origine de l'enseigne. Les consommateurs pourront apprécier les noms suédois donnés à une grande majorité d'articles. Meubles à monter, matériel de cuisine et les textiles divers possèdent une position concurrentielle importante. Les principaux rivaux d'Ikea en France portent les noms de But, Gifi, ou encore Conforama. Les enseignes de grande distribution tendent à se diversifier également et à proposer des articles similaires.

Tout ce qui a trait aux vêtements ou au secteur des ampoules est en phase de maturité avec une position concurrentielle quasi inexistante. Ce n'est pas pour ces domaines que les consommateurs se rendent chez Ikea, plutôt réputé pour ses meubles et autres objets décoratifs.



Sources : Ikea, Boursorama