Etudes et Analyses

Le marché des salons de coiffure multiculturels

La majorité des coiffeurs ont la capacité de coiffer les cheveux dits occidentaux. Parce que les cheveux afros par exemple ont des caractéristiques différentes, ils nécessitent un savoir-faire particulier. C'est ce que proposent les salons de coiffure multiculturels. Ces derniers fleurissent partout en France avec un mot d'ordre : coiffer tout type de cheveux.

abonnez-vous

Consultez
toutes nos études
& analyses sectorielles
en illimité !

img

à partir de
19.95€
sans engagement
de durée

Voir les offres
Le marché des salons de coiffure multiculturels - Business plan

Credit Photo : Flickr MorkiRo

Focus sur le salon de coiffure multiculturel
Les services d'un salon de coiffure multiculturel
Une clientèle et un marché
Les produits capillaires

Focus sur le salon de coiffure multiculturel

Parce qu'un salon de coiffure classique est souvent dans l'incapacité de répondre pleinement aux demandes de la population ethnique, les salons de coiffure multiculturels sont en croissance permanente. Leur offre répond à une véritable demande qui est de coiffer les cheveux dits ethniques. Ces cheveux, qu'ils soient afros ou asiatiques, sont très différents des cheveux caucasiens. Ils nécessitent donc une prise en charge différente et un savoir-faire particulier. Plusieurs gammes de produits capillaires sont également mises sur le marché par les marques de cosmétiques.

Parmi les enseignes de salons de coiffure multiculturels, l'on retrouve Fabio. Les enseignes de grandes envergures comme Franck Provost osent se diversifier et proposent aujourd'hui un espace ethnique dans leurs salons de coiffure.

Les services d'un salon de coiffure multiculturel

Un salon de coiffure multiculturel propose une offre de service très différente des salons de coiffure traditionnels. Certaines prestations comme le shampoing, la coupe, le brushing ou encore la coloration sont proposées partout. En revanche, les salons de coiffure multiculturels renforcent leur offre avec des soins ciblés destinés notamment aux cheveux crépus, des lissages, des tissages, des extensions ou encore des nattes. Enfin, il n'est pas rare que les salons de coiffure multiculturels, la clientèle puisse acheter des perruques.

Une clientèle et un marché

Les salons de coiffure multiculturels ont une véritable clientèle. En France, 6,5 millions de personnes ont des cheveux afros, 4,5 millions de personnes sont d'origine magrébine et nord-africaine et 1 million de personnes sont d'origine asiatique. En d'autres termes, 18 % de la population est directement concernée par l'offre de service des salons de coiffure multiculturels (Conseil représentatif des associations noires, Cran).


Le comité de lecture vous suggère le mémoire suivant :
La France, société multiculturelle face à la tentation ethnique


Les femmes ayant une chevelure ethnique ont conscience de leurs besoins capillaires spécifiques. Selon une étude réalisée par l'agence de marketing ethnique Ak-a, 18 % des femmes ayant des cheveux afros vont chez le coiffeur entre une fois par mois et une fois par semaine. Le prix moyen d'une visite chez le coiffeur est de 63,47 €.

Toujours selon cette étude, 25 % des femmes concernées se sont rendues dans un salon de coiffure ethnique pour une prestation spécifique telle qu'un tissage ou des nattes.


Nous vous recommandons ce business plan d'un salon de coiffure multiculturel.


Les produits capillaires

En plus d'un savoir-faire adapté, les salons de coiffure multiculturels doivent se fournir en produits capillaires. En plus de les utiliser dans le cadre de leurs prestations, ils peuvent les commercialiser. Parmi ces produits, l'on retrouve des shampoings, des lotions, des mèches ou encore des perruques. L'agence de marketing ethnique Ak-a révèle que les femmes à la chevelure ethnique dépensent en moyenne 320 par an en produits capillaires.


L'article suivant peut vous intéresser :

Le marché de la minceur, un marché qui grossit