Etudes & Analyses

Étude de marché de l'habillement des enfants en France

Le marché de l'habillement pour enfants est en plein essor en France, au vu du nombre de naissances, qui, malgré une légère baisse ces cinq dernières années, continue néanmoins d'être très porteur.
On distingue généralement deux segments, le premier étant celui des nourrissons, entre 0 et 2 ans et le second étant celui des enfants, entre 2 et 14 ans.

Consultez tous nos documents en illimité !

à partir de <span>19.95 €</span> sans engagement de durée

à partir de 19.95 € sans engagement de durée

Voir les offres
Marché pour habillement pour bébé

Marché habillement bébé, enjoyfamily.fr

Les chiffres

Si le marché de l'habillement en France atteint un chiffre d'affaires de plus de 25 milliards d'euros en 2018, la part réservée à l'habillement enfants et nourrissons est de 18%. Le marché de l'habillement à tendance à baisser ces quelques années, avec des parts de marché qui reculent de manière constante, alors que celui consacré aux enfants et aux bébés ne cesse de croître. En effet, le marché s'impose de lui même, puisque les parents sont obligés de s'adapter à la croissance de leurs enfants et donc de renouveler plus fréquemment les vêtements. Le chiffre d'affaires du secteur est de 1,8 milliards d'euros à la fin de l'année 2018.

Il faut savoir que malgré une baisse, le taux de natalité reste le plus fort en France, comparé aux autres pays présents dans l'Union Européenne. Les trois premières années, on estime à environ 700 euros les dépenses effectuées par an pour un seul enfant.


Les acteurs

Sur le marché de l'habillement pour enfants, il y a plusieurs types d'acteurs.

Les premiers sont les enseignes spécialisées, du type Aubert, Jacadi, Petit Bateau, Okaidi, Z ou encore Du Pareil Au Même et Orchestra. Ces enseignes proposent souvent des produits de meilleures qualités, elles représentent 31% de parts de marché. Elles sont souvent visitées par les consommateurs lors d'événements exceptionnels ou de périodes de l'année comme Noël notamment. En effet, les prix sont plus chers et dans la vie de tous les jours, 60% des parents se tournent plutôt vers les seconds types d'acteurs.

Les seconds sont donc les enseignes plus généralistes, les chaînes de magasins low cost, du type Gémo, Kiabi, la Halle et autres. Ils représentent une concurrence très importante pour les premiers car proposent des gammes de vêtements diverses et à des prix très compétitifs.

La grande distribution est également devenu au fil du temps un sérieux danger pour les plus grandes marques, les articles étant considérés comme de meilleure qualité que dans les magasins low cost mais souvent moins chers que dans les enseignes spécialisées.

Notons également la présence d'internet, premier supermarché du monde avec une multitude de boutiques en ligne qui peuvent se permettre de proposer des tarifs encore plus avantageux aux consommateurs.

Les parents sont enfin des acteurs très actifs dans ce secteur puisqu'ils sont nombreux à revendre les affaires de leurs enfants au fil du temps, sur les réseaux sociaux notamment.


Les consommateurs

Les consommateurs sur ce type de segment sont les individus issus de la génération Y ainsi que la génération X pour tout ce qui concerne les grands parents. Globalement, les consommateurs ne veulent pas acheter des produits trop chers car ils savent qu'il va falloir renouveler le stock très souvent. En outre, il n'en reste pas moins qu'il existe une certaine exigence sur la qualité des produits, avec une tendance bio qui fait clairement son apparition dans les moeurs.


Tendances et perspectives d'avenir

Le marché de l'habillement pour enfants et nourrissons connaît comme nous venons de le voir une nouvelle tendance au bio, qui est par ailleurs présente partout, dans les produits d'hygiène et l'alimentation notamment. Cette tendance bio sera amenée à se développer de plus en plus, même si les enseignes spécialisées devront également se mettre à vendre autre chose que des vêtements pour pouvoir subsister sur le long terme.

Ce marché présente de nombreuses opportunités pour le futur, mais ces opportunités sont davantage liées au développement plus général de tout ce qui concerne les articles de puériculture. En effet, le taux de naissances tend à diminuer ces dernières années, ce qui oblige les fabricants et diverses enseignes à trouver d'autres moyens de subsistance.


BIBLIOGRAPHIE

http://www.aliznet.fr/dossier-du-mois/la-mode-enfant-challenges-et-opportunites/

https://www.lesechos-etudes.fr/etudes/luxe-mode-beaute/marche-distribution-mode-enfantine/