Etudes et Analyses

Les chiffres de Nintendo et l'état du marché des jeux vidéo en France

C'est avec une grande tristesse que les adeptes des jeux vidéo ont appris le décès de Satoru Iwata, président de l'entreprise japonaise la semaine dernière. Après 13 années passées à la tête de Nintendo, ce dernier laisse sa place à Shigeru Miyamoto et Genyo Takeda qui appartiennent à la firme depuis de longues années. Point sur les chiffres de Nintendo et l'état du marché des jeux vidéo en France.

abonnez-vous

Consultez
toutes nos études
& analyses sectorielles
en illimité !

img

à partir de
19.95€
sans engagement
de durée

Voir les offres
Les chiffres de Nintendo et l'état du marché des jeux vidéo en France

Credit Photo : https://www.flickr.com/photos/chiefbarkingturd/5358202867/

La Wii U, responsable d'une baisse des chiffres en 2014

L'entreprise japonaise Nintendo voit le jour en 1889 avec le lancement de cartes à jouer par Fusajiro Yamauchi. Ce n'est qu'en 1980 que Nintendo fait son entrée sur le marché des jeux vidéo avec le célèbre jeu intemporel Donkey Kong. Depuis, les jeux vidéo et consoles de jeux se succèdent à une vitesse folle : Super Mario Bros, La Légende de Zelda, Pokémon... la NES, la Game Boy, la Nintendo 64, la Nintendo DS, la Wii et plus récemment ; la Wii U. C'est malheureusement bien cette dernière lancée en 2012 qui est responsable d'une baisse du chiffre d'affaires de l'entreprise japonaise en 2014.

Selon les chiffres du groupe pour l'année fiscale 2013-2014, le CA du groupe a atteint 4,03 milliards d'euros, soit 10 % de moins par rapport à 2012. Les performances de la Wii U n'ont pas rencontré les estimations du groupe ; 6,17 millions de consoles vendus depuis 2012, dont 2,7 millions durant cet exercice, tandis que la firme espérait atteindre les 9 millions de ventes à la fin du premier trimestre 2014. Nintendo dévoile une perte de 172,5 millions d'euros.

Des jeux et applications sur smartphones pour Nintendo et DeNA ?

En ce qui concerne l'année fiscale 2015 (début avril 2014 à fin mars 2015), l'entreprise nippone affiche un CA de 4,06 milliards d'euros, un bénéfice net de 308 millions et une perte nette de 129 millions au dernier trimestre, soit mieux que l'an passé, mais toujours insuffisant. Les estimations de ventes du groupe pour sa console 3DS n'ont pas été atteintes ; 8,73 millions de consoles écoulées au lieu de 9 millions. Durant l'année fiscale précédente, la 3DS s'était vendue à 12,24 millions.

Quant à sa Wii U dont la performance était à déplorer en 2014, elle performe mieux cette année avec 3,8 millions vendues.

Pour l'année fiscale 2016, Nintendo vise 4,2 milliards d'euros de CA et 258 millions de bénéfice net. Les prochains chiffres seront peut-être boostés par le lancement de jeux et applications sur smartphones suite au partenariat conclu avec DeNA. À suivre...

Qu'en est-il du marché du jeu vidéo en France ?

Selon le SELL, le CA du marché du jeu vidéo a connu une hausse de 3 % en 2014, soit 2,7 milliards d'euros. 61 % de ces chiffres proviennent de la vente des logiciels (1 392 millions d'euros), 29 % des consoles de jeux (758 millions) et 10 % des accessoires tels que manettes, écouteurs, etc. (270 millions). Le SELL note une progression des consoles, dont les ventes ont été tirées vers le haut grâce aux consoles dites de huitième génération, notamment la PlayStation 4 de Sony et la Xbox One de Microsoft introduites fin 2013 sur le marché. Il s'est vendu pas moins de 5,9 millions de nouvelles consoles en 2014, soit 84 % des ventes de consoles. Le taux était de 62 % en 2013.

Pour 2015, le syndicat est optimiste et estime une croissance de 8 %. Les ventes seraient partagées entre les jeux vidéo sur consoles (40 %), les consoles de jeux (29 %) et les jeux sur PC (13 %). Le SELL estime ses ventes à respectivement 1,1 milliard, 780 millions et 350 millions d'euros.

Sources : Nintendo, Le Monde, Le monde numérique, Gamer Network, Boursier, BFM TV, Next Inpact