Etudes et Analyses

BlaBlaCar, cette entreprise française si internationale !

L'histoire de BlaBlaCar est l'histoire de l'envie d'un jeune homme. En 2004, Frédéric Mazzella décide de lancer un site communautaire payant de partage de voitures, connu sous le nom de Covoiturage.fr. Dans un premier temps, l'utilisation de la dite plateforme est gratuite jusqu'en 2011 où elle devient payante. C'est donc en très peu de temps que les chiffres commencent à grimper et le nombre d'usagers est d'environ 20 millions dans 19 pays aujourd'hui.

abonnez-vous

Consultez
toutes nos études
& analyses sectorielles
en illimité !

img

à partir de
19.95€
sans engagement
de durée

Voir les offres
BlaBlaCar, cette entreprise française si internationale !

Credit Photo : Café hôtel restaurant

BlaBlaCar ou l'histoire de chiffres qui roulent bien

C'est à partir de 2008 que Covoiturage.fr commence à connaître des chiffres historiques et que tout prouve que ce qui avait commencé comme étant un simple site de partage de voitures, va aller au-delà des objectifs initiaux. En effet, en 2008, la plateforme est le premier site de covoiturage en France. En 2009, l'entreprise débarque en Espagne et les fondateurs décident de se lancer dans les applications mobiles et d'autres services de covoiturage pour plusieurs grandes sociétés privées (Carrefour, RATP, etc.). La société continue de grandir et de s'internationaliser ; en 2011, ils s'installent au Royaume-Uni, sans oublier les successives levées de fonds : 1,25 million d'euros en 2010 et 7,5 millions d'euros en 2012.

Plus personne ne peut arrêter la course de BlaBlaCar.

L'année 2012 se présente riche en expansion à l'international : le Portugal, l'Italie, la Pologne, les Pays-Bas, le Luxembourg et la Belgique sont désormais dotés de ce service de covoiturage français. Ensuite, ce sera au tour de l'Allemagne en 2013 et de l'Ukraine et la Russie en 2014. Entretemps, la société française renomme son site et devient BlaBlaCar afin d'uniformiser son nom partout dans le monde.

D'après les derniers chiffres, plus de 10 millions de personnes sont transportées par trimestre sur un ensemble de 19 pays grâce aux services de BlaBlaCar.

2015 : année de la consécration

Au cours du mois de juillet 2014, BlaBlaCar lève encore 100 millions de dollars avec l'objectif de devenir le leader mondial de covoiturage. Alors que jusqu'à présent, l'expansion de cette entreprise française restait plus ou moins sur le continent européen, elle est désormais présente aussi bien sur le continent asiatique que sur le continent américain.

En janvier 2015, BlaBlaCar est arrivé en Inde et, presque sans répit, la société s'attaque au marché mexicain. C'est le 22 avril 2015 que Mazzella annonce l'acquisition de Rides, seulement quelques jours après l'achat de Carpooling - son principal concurrent en Europe - ainsi que AutoHop, un petit site de covoiturage hongrois.

Il n'y a plus de doute, avec toutes ces acquisitions, l'entreprise devient l'acteur majeur de ce secteur d'activités en Europe et elle est sur la voie de le devenir partout ailleurs dans le monde. Signalons que l'implantation au Mexique est une très bonne stratégie de la part de BlaBlaCar pour prendre du marché vers les États-Unis.

Dernière nouveauté : l'assurance

Mais tout n'est pas que dans les chiffres et les comptes, BlaBlaCar veut aussi maintenant assurer les utilisateurs. Jouant avec la confiance - ou la méfiance - qu'il peut y avoir entre les personnes, le site de covoiturage français a décidé de se lier en partenariat avec Axa et propose aux usagers deux services supplémentaires (gratuits et automatiques) : le remboursement en cas de surfranchise si le chauffeur donne le volant à l'un de ses passagers et la garantie d'arrivée même s'il y a une panne.

Sources :
Blablacar, une start-up à 1 milliard d'euros ?, Challenges, 22 avril 2015
BlaBlaCar lève 100 millions de dollars et roule vers le succès, Le Nouvel Obs, 2 juillet 2014
La course de vitesse de BlaBlaCar, Les Échos, 18 juin 2015

Études et analyses conseillées