Etudes & Analyses

Typologie des consommateurs bio en 2022

La France est un pays qui a beaucoup évolué dans le domaine du bio ces dernières années. Le nombre de consommateurs réguliers a également augmenté, dans le domaine alimentaire certes, mais aussi dans tous les autres, les produits bio étant déclinés en plusieurs segments, qui comprennent également les produits ménagers et autres. La crise sanitaire qui bouleverse le monde depuis 2020 a accentué la conscience écologique de tout un chacun. Des consommateurs, mais aussi des entreprises et des politiques. Manger plus sainement, utiliser des produits plus éco-responsables n'est plus seulement une tendance, une mode, mais bel et bien une manière de vivre pour de plus en plus de consommateurs.

Consultez
tous nos documents
en illimité !

à partir de</br> <span>19.95 €</span></br> sans engagement</br> de durée

à partir de
19.95 €
sans engagement
de durée

Voir les offres
Typologie des consommateurs bio en 2022

Credit Photo : Unsplash Dan-Cristian Padure?

 

Les chiffres du bio en 2021

En 2021, le nombre de consommateurs réguliers du bio (un produit bio au moins une fois par jour) est passé de 67% à 71%. Par ailleurs, ce sont près de 80 000 opérateurs qui sont engagés dans la filiale, créant ainsi plus de 200 000 emplois dans l'agriculture. Notons de plus que 13% des fermes sont engagées, soit 53 261 sur le territoire français. En 2021, le chiffre d'affaires du secteur est de 13,6 milliards d'euros, soit une augmentation de 1,4 milliard par rapport à l'année précédente. La France a ainsi vu la consommation et la production du bio être multipliées par 2 en l'espace de 5 ans. Aujourd'hui, 7% de la consommation des ménages est bio, et 9 Français sur 10 déclarent avoir consommé au moins un produit bio dans l'année. 13% en consomment chaque jour. Le secteur de la restauration est également de plus en plus concerné par la protection de l'environnement, avec près de 60% des restaurants qui proposent au moins un menu bio à leur carte en 2021. Les professionnels de la restauration ont acheté cette même année pour plus de 600 millions d'euros de produits bio.

L'image des produits bio chez les consommateurs

Globalement, les produits bio ont une image positive dans l'esprit d'une grande quantité de personnes. Néanmoins, ils sont près de 12% à se sentir perdus dans toutes les appellations et les normes qui peuvent caractériser ces produits. Il existe des consommateurs qui sont totalement réfractaires à la consommation de produits bio, en 2021, ils étaient 10% de la population en France.

Il est à noter également que certains produits bio qui se disent bio sans l'être réellement peuvent impacter sur le long terme la confiance des consommateurs.

Les consommateurs du bio

Typologie des consommateurs

En 2022, les consommateurs du bio seront de plus en plus nombreux. Aujourd'hui, tous les âges sont répertoriés dans la consommation de produits bio et 71% en consomment au moins une fois par mois. En 2021, ils sont par ailleurs 48% à en consommer au moins une fois par semaine, avec des prévisions qui ne cessent d'augmenter pour les prochaines années. Encore aujourd'hui, 83% se disent consommateurs occasionnels et se laissent tenter dans les grandes surfaces généralement par quelques produits.

La consommation exclusive de produits bio dépend de plusieurs critères, et n'est pas uniquement liée à la conviction qu'il est important de manger mieux. En effet, le pouvoir d'achat joue un rôle important dans ce type de décisions, puisque les produits bio sont souvent plus chers. Les familles nombreuses n'ont pas toujours les moyens d'acheter du bio pour tout le monde tous les jours, c'est une évidence.

Néanmoins, cette consommation exclusive tend à augmenter, avec 20% des consommateurs qui sont passés au 100% bio, ils étaient 12% en 2018.

La nécessité d'une consommation plus responsable

Parmi les principales raisons qui poussent les consommateurs à consommer davantage de produits bio, celle d'aider la planète et l'environnement revient le plus. Nous assistons ces dernières années à une vraie évolution dans la consommation des acheteurs français, que ce soit dans l'alimentaire, mais aussi notamment dans les produits ménagers ou même le prêt-à-porter. Durant ces trois dernières années, 60% des Français ont ainsi modifié leurs habitudes, au travers de diverses actions, comme le tri plus systématique des déchets, et en diminuant les pertes et le gaspillage. C'est quelque chose qui se retrouve d'ailleurs aussi dans les entreprises. Plus de 60% achètent davantage de produits frais et des fruits et des légumes de saison, en privilégiant pour 40% d'entre eux des produits fabriqués en France. L'achat de produits locaux est également une priorité pour 54% des Français en 2021.

Caractéristiques des consommateurs du bio

Les jeunes semblent plus engagés et plus attachés au combat environnemental. En 2021 et la tendance se poursuivra sans aucun doute dans les années à venir, les principaux consommateurs du bio ont moins de 35 ans. Ainsi, 72% des 18-24 ans et près de 80% des 25-34 ans en consomment régulièrement, voire tous les jours.

Les préoccupations varient en fonction des individus. En effet, plus de 60% des 18-24 ans souhaitent éviter le gaspillage, alors que pour 30% d'entre eux le plus important est de mener une lutte contre le réchauffement climatique. Pour les plus âgés, les 25-34 ans, ils sont 40% à vouloir prêter attention aux emballages, avec une réduction du plastique et pour 35%, il s'agit de veiller à un meilleur respect des animaux.

D'après les prévisions, en 2022 et dans les années à venir, les seniors seront également de plus en plus nombreux à consommer du bio. 60% privilégient les produits locaux, ils sont près de 40% à prêter attention aux pesticides et souhaitent enfin que les producteurs soient mieux rémunérés.

Aujourd'hui, les consommateurs privilégient les grandes surfaces pour l'achat de leurs produits bio. En effet, les marques distributeurs proposent de nouvelles références très fréquemment à des prix nettement inférieurs à ce qu'il est possible de trouver dans les enseignes spécialisées. Néanmoins, si c'est le cas pour les seniors, il n'en reste pas moins que les plus jeunes commencent à préférer des enseignes plus petites et surtout proches de chez eux, qui leur permettent d'avoir des contacts directs avec les producteurs.

Les nouvelles générations qui n'ont pas encore de famille à charge et qui sont actifs préfèrent pour 40% dépenser davantage pour manger mieux. Néanmoins, près de 55% de la population au-dessus de 35 ans ne comprennent pas que les produits bio soient plus chers que les autres.

Les tendances et les perspectives de la consommation du bio

Les consommateurs du bio seront, dans les années à venir, de plus en plus nombreux et progressivement, l'offre sur le marché sera également plus dense dans tous les domaines. Avec la crise sanitaire, manger sain et durable est une tendance qui prend tout son sens pour un grand nombre de gens. Depuis la crise, ce sont 15% de consommateurs en plus qui ont rejoint les rangs des réguliers du bio.

Parmi eux, 21% ont entre 18 et 25 ans, 20% sont cadres et 17% sont des femmes au foyer, avec des enfants en bas âge. Près des 3/4 de ces nouveaux consommateurs mangeaient bio de manière occasionnelle avant le premier confinement.

Quoi qu'il en soit, les Français, en 2022, seront toujours aussi attentifs, voire plus, à ce qu'ils mangent et aux produits qu'ils utilisent. La priorité pour 80% d'entre eux concerne les aliments et les produits cosmétiques.

La consommation des produits bio est en nette augmentation, comme depuis plusieurs années. En effet, que ce soit la crise sanitaire qui a augmenté la conscience écologique de beaucoup, ou tout simplement le désir de faire davantage attention à leur alimentation, les Français sont de plus en plus nombreux à acheter du bio et les chiffres ne cesseront d'augmenter dans les années à venir. L'offre se diversifie peu à peu et rejoint la demande, en proposant des produits de tous les secteurs et pas seulement alimentaires. Les cosmétiques et les produits ménagers font partie des priorités d'achat des consommateurs après l'alimentaire. Si ces derniers font le plus souvent partie des générations Y ou Z, il n'en reste pas moins que de plus en plus de seniors s'intéressent à l'avenir de la planète. Les adolescents possèdent aujourd'hui une plus forte conscience écologique que ceux d'il y a dix ans et encouragent leurs parents à avoir une meilleure alimentation. Le bio n'est plus une simple tendance, les offres se multiplient et deviennent pour certaines de plus en plus abordables en termes de tarifs ou en tous cas, les tarifs plus élevés sont mieux acceptés par la population.


Sources : Agence bio, Natexbio