Consultez
tous nos documents
en illimité !

ABONNEZ-VOUS

à partir de
19.95 €
sans engagement
de durée

Voir les offres

Matrice BCG exemple - Facebook (Meta)

La matrice Boston Consulting Group (BCG) a été utilisée dans cet exercice pour comprendre la politique menée par le groupe Facebook. Ce système classe les différents produits selon le dynamisme du marché, la part relative et le potentiel de développement, afin de proposer une stratégie adaptée.

Matrice BCG exemple - Facebook Meta

Credit Photo : Unsplash Dima Solomin

 

Présentation de Facebook

Facebook a été créée en 2004 aux États-Unis par Mark Zuckerberg, étudiant à Harvard. L’entreprise évolue dans le secteur du réseau social. En première approche, il s’agissait d’un site internet permettant d’identifier et de connecter les étudiants de ladite université. Les étudiants affichent alors leur identité, leurs photographies personnelles et partagent des informations.

Le succès est immédiat et le concept s’exporte dans les autres universités, puis devient universel dès 2006. La plateforme est gratuite et se rémunère par la publicité diffusée aux utilisateurs. Malgré sa gratuité, le concept est particulièrement lucratif, les usagers étant incités à fournir des informations personnelles pour mieux adapter les partenariats avec les publicitaires. La plateforme entre alors en bourse en 2012, et génère un chiffre d’affaires de 40 milliards d’euros en 2017.

Le développement de la société Facebook est passé par le développement interne et externe pour aboutir à une diversification des services proposés. Dans le secteur du réseau social, Facebook a acheté WhatsApp et Instagram. L’entreprise a également racheté Oculus en 2014, dans la thématique réalité virtuelle.

Cette croissance invite à se poser la question de la classification des différents produits proposés par Facebook, devenu Meta en 2021. Le changement de nom du groupe est directement lié à la nouvelle politique du groupe concernant le développement de ses produits.

Matrice BCG

1) Vedette

Le produit vedette du groupe Meta semble en 2021 être Instagram. Par définition, il s’agit d’un produit avec une part de marché et une possibilité de croissance continue. Ces dernières années, le groupe Meta déploie des moyens pour apporter de nouvelles fonctionnalités à Instagram, et ainsi concurrencer le concurrent chinois TikTok. WhatsApp fait également partie des produits vedettes du groupe, avec une hausse d’utilisateurs non démentie depuis son acquisition par le groupe en 2014.

2) Vache à lait

Le produit vache à lait se situe sur un marché à maturité, qui a connu une croissance quasi maximale, et dont le potentiel de croissance attendu est relativement faible. Pour l’entreprise Meta, les applications Facebook et Messenger sont le symbole des produits vaches à lait. En 2021, Facebook est numéro 1 mondial sur le secteur du réseau social. Il compte par exemple 40 millions d’utilisateurs en France. Il est également largement utilisé en Europe et en Amérique. Il faut noter l’interdiction de l’utilisation des réseaux sociaux Meta en Chine. Les conditions politiques relatives à ce type de produit en Chine ne permettent pas d’espérer, à court et moyen terme, un potentiel de développement dans ce pays. Ainsi, le produit a atteint une phase de maturité. Le groupe a d’ailleurs largement adapté sa politique d’achats internes et externes autour de ce produit vache à lait.

3) Dilemme

Meta Quest, anciennement Oculus, symbolise bien le produit dilemme de la société Meta. Il s’agit de casques de réalité virtuelle, proposés dans un premier temps au public attiré par les jeux vidéo. En 2021, l’objectif est d’élargir la communauté d’utilisateurs en permettant de créer des univers de réalité virtuelle depuis les applications de communications groupe telles que Messenger ou WhatsApp. Avec le casque de réalité virtuelle, les utilisateurs peuvent intégrer un monde virtuel appartenant au groupe, Horizon Worlds, et inviter des personnes à se connecter dans celui-ci.

Le potentiel sur ce marché est fort, mais le risque également, l’adhésion des utilisateurs n’étant pas acquise.

Outre ce casque de réalité virtuelle, le groupe commercialise également le produit Portal, une tablette regroupant toutes les fonctionnalités nécessaires pour accéder aux applications du groupe en quelques clics.

Les produits dilemmes s’orientent donc au service de la croissance de l’utilisation des applications du groupe. La diversification initiée par le groupe ces dernières années est donc largement orientée.

4) Poids mort

Un produit poids mort se situe sur un marché avec un potentiel de développement nul, avec une rentabilité faible, voire négative sur le segment de marché. C’est le cas de l’application Threads, liée à Instagram, dont l’objectif est d’envoyer des messages et des fichiers multimédias.

Le groupe Meta a donc décidé de fermer le service à la fin de l’année 2021.

Interprétation de la matrice BCG

Le résultat de matrice BCG est présenté dans le tableau ci-après :

Produits Vedettes
Instagram
WhatsApp
La politique du groupe Meta est centrée sur ces produits vedette qui ont un potentiel de croissance élevé.

Vaches à lait
Facebook
Messenger
Ces produits historiques du groupe qui ont permis le développement de l’entreprise sont à maturité, l’objectif est de conserver l’attractivité des produits.

Dilemmes
Meta Quest (Oculus)
Portal
En 2021, le groupe concentre ses efforts sur des produits de dilemme visant à renforcer l’utilisation des applications vedettes et vaches à lait.

Poids morts
Threads, produit fermé par le groupe en 2021

 

En 2021, l’entreprise axe sa stratégie sur les produits dilemmes avec un objectif double : générer des recettes grâce à la vente de son produit dilemme, et asseoir sa suprématie dans le secteur des réseaux sociaux en proposant des produits innovants (vedettes et vaches à lait). Un des objectifs visés est ainsi de proposer une alternative au géant chinois ByteDance, dont l’application TikTok a conquis 1 milliard d’utilisateurs en quelques années.

Cette course à l’innovation nécessite cependant une analyse coûts/risques avant la mise en place sur le marché. Ainsi, l’application Threads est devenu un poids mort au bout de deux ans d’existence, et le groupe a annoncé la fermeture de la plateforme. Cela montre que le groupe cherche à conserver seulement les produits les plus rentables, ou ceux avec le plus fort potentiel de développement.

Sources : Facebook, Numérama, Digimind, Le Monde