Etudes & Analyses

Forces de Porter de La Banque Postale

La banque postale est une filiale du groupe La Poste, qui existe depuis 2006. En 2019, le chiffre d'affaires avoisine les 8 milliards d'euros, elle est aujourd'hui considérée comme l'une des banques physiques les moins chères du pays. Le nombre de clients particuliers est de 12 millions pour 500,000 clients entreprises.

Consultez
tous nos documents
en illimité !

à partir de</br> <span>19.95 €</span></br> sans engagement</br> de durée

à partir de
19.95 €
sans engagement
de durée

Voir les offres
La banque postale

La banque postale - capital.fr

Menace des nouveaux entrants

Le monde de la banque devient peu à peu très concurrencé et pas uniquement par des organismes physiques, puisque ce sont les banques 100% en ligne qui arrivent progressivement sur le marché depuis plusieurs années.

Les barrières à l'entrée restent relativement importantes toutefois, ce qui fait que pour une banque comme La Banque Postale, il est possible de dire que la menace que représente les nouveaux entrants reste faible. En effet, pour mettre en place un établissement bancaire, il faut être à l'affût de tout ce qui est technologie, que ce soit pour la relation clients comme pour les systèmes de sécurité, mais il y a également beaucoup de questions de fiscalité et d'investissements. Le secteur dans sa globalité connait une période de « désacralisation », les banques ne sont plus perçues de la même manière par les consommateurs, ce qui enlève une barrière pour les nouveaux entrants mais cela ne suffit pas à constituer une menace sérieuse pour les banques physiques, dont la Banque Postale.


Les produits de substitution

Dans le secteur bancaire, il n'y a pas vraiment de produits de substitution puisque la grande majorité des français et plus globalement des individus possèdent un compte bancaire. Si l'on ne parle pas de substitution, il est possible en revanche de parler de mutations digitales, qui a rénové le système bancaire dans son intégralité.


Le pouvoir de négociation des clients

Les banques disponibles sont de plus en plus nombreuses, que ce soit dans le secteur des agences physiques comme dans celui des banques en ligne. Pour cette raison, et comme dans beaucoup d'entreprises aujourd'hui, le pouvoir de négociation des clients est élevé.

En effet, et nous le disions justement plus haut, les consommateurs ont aujourd'hui un large choix et le système bancaire n'est plus perçu aujourd'hui comme fermé ; les clients mécontents de leur établissement bancaire peuvent désormais en changer en quelques clics seulement sur le net.

Cela a permis entre autres de rendre plus compréhensible et plus accessible le secteur de la banque, mais d'un autre côté, les banques physiques ont du revoir l'intégralité de leur stratégie marketing afin de concurrencer plus efficacement les banques en ligne.


Le pouvoir de négociation des fournisseurs

Le monde bancaire n'a pas de fournisseurs au sens strict du terme. Cependant, la conjoncture économique à l'international n'est pas toujours favorable aux banques et certaines ont des dettes, les banques peuvent donc se trouver en difficultés.


L'analyse de la concurrence existante

La concurrence de la Banque Postale se situe au niveau des banques physiques, certes mais également au niveau des banques en ligne. Toutes les banques se livrent une concurrence acharnée surtout depuis que les néobanques et autres banques en ligne ont fait leur apparition.

Les consommateurs peuvent changer très vite de banque en cas de désaccord et surtout, le fait que la digitalisation ait pris une place de plus en plus importante n'a pas favorisé les relations entre les clients et les conseillers.