Consultez
tous nos documents
en illimité !

ABONNEZ-VOUS

à partir de
19.95 €
sans engagement
de durée

Voir les offres

Étude de marché exemple - Le marché du café

Le marché du café est en 2021 le septième marché mondial, la France est quant à elle le neuvième pays consommateur de café en Europe. Il s'agit d'un secteur qui génère plus de 3 200 emplois avec un impact environnemental très surveillé. La consommation de café a doublé en l'espace de vingt ans avec des changements au niveau des modes de consommation.

Étude de marché exemple - Le marché du café

Credit Photo : Unsplash Nathan Dumlao

En 2021, le total des ventes en grande distribution est de 3051 millions d'euros pour 203 455 tonnes. Le monde du café regroupe en outre 42 entreprises différentes. Le total des ventes hors domicile s'élève à 1 500 millions d'euros, soit une baisse de 31,7% par rapport à l'année précédente. Le café torréfié représente 53,5% de parts de marché, le café en dosettes 33,2% et les cafés solubles 13,3%. Les ventes à l'export représentent 1 508 millions d'euros, soit 90 068 tonnes. Les produits bio représentent quant à eux 52% du marché, pourcentage en constante augmentation depuis 5 ans. On note enfin que le secteur du café comprend 54% de PME, 14% de GE, 13% de ETI et 19% de TPE.

 

Les principaux acteurs

Il existe plusieurs acteurs spécialisés dans le café au monde, mais en France, on en retrouve trois principaux, qui se partagent 81% du marché. Il s'agit des groupes Nestlé, JDE et Lavazza. La production de café fait actuellement survivre 25 millions de familles, mais les alertes se sont multipliées, notamment à cause des problèmes liés à l'environnement. Les prix sont en baisse et les agriculteurs ont du mal à rentrer dans leurs marges. Les torréfacteurs et les distributeurs ont perdu 1,2 milliard d'euros de leurs ventes annuelles de café ces vingt dernières années. Certes, le commerce équitable est une bonne chose, mais il faudrait d'autres choses pour véritablement sauver la production de café sur l'ensemble de la planète.

Nescafé est le numéro 1 mondial, avec 5 500 tasses de café de la marque bues en moyenne par seconde sur Terre. Le groupe n'est pas spécialisé dans le secteur du café, il est néanmoins l'un des plus grands groupes agroalimentaires du monde. Il est en effet présent dans 64 pays et compte 12000 collaborateurs, dont 1 400 en France.

JDE comprend des marques très commercialisées en France, c'est le cas de l'Or, de Jacques Vabre, de Senseo, de Tassimo ou encore Maxwell House. L'entreprise possède par ailleurs plus de 250 ans d'expériences dans le domaine. Créée en 1972, son ancienneté lui permet d'avoir une grande notoriété et le choix dans les variétés proposées lui donne un très large éventail de clients, notamment en ce qui concerne le café en dosettes, qui, comme nous le verrons dans le prochain paragraphe, sont l'une de celles les plus consommées au monde. Le groupe compte également 6 800 clients et 800 collaborateurs permanents.

En ce qui concerne Lavazza, le groupe est également l'un des principaux leaders du pays, avec un chiffre d'affaires de plus de 2 milliards d'euros en fin d'année 2021. Malgré une baisse de 5% par rapport à l'année précédente, le groupe compte plus de 4 500 clients réguliers et 490 collaborateurs sur l'ensemble du territoire.

Les consommateurs

Comme nous l'avons dit plus haut, de plus en plus de consommateurs sont amateurs de café en dosettes. Le concept est rapide, pratique et par conséquent adopté par l'ensemble des marques. Pour 27% des Français, le café est essentiellement une boisson énergisante, et d'ailleurs, plus de 75% en consomment surtout sur leur lieu de travail. Sur le territoire, 8 Français sur 10 se disent amateurs de café. 67% boivent du café en dosettes, 53% du café moulu, 26% du soluble, et 13% du café en grains. On notera également qu'un consommateur sur trois le consomme de manière régulière hors de son domicile.

Par ailleurs, il existe plusieurs types de consommateurs de cafés. Les routiniers sont ceux qui le boivent presque exclusivement en dosettes et pour leur donner de l'énergie. Les conscients aiment surtout le café bio et labellisé, acheté dans des boutiques spécialisées. Les experts considèrent le café comme un produit de luxe et n'achètent que de grandes marques. Enfin, les hypes privilégient le café à emporter.

L'avenir du café

Il est relativement compliqué de prédire aujourd'hui l'avenir du café. En effet, le café est un produit qui a besoin d'un environnement climatique stable et cela n'est clairement pas le cas aujourd'hui, et dans les années à venir, la situation pourrait être encore pire. Beaucoup de productions sont menacées au niveau mondial. Il existe en effet deux types de cafés, l'Arabica et le Robusta, ils représentent plus de 90% de la production mondiale.

Dans le futur, les machines à café seront de plus en plus présentes dans la vie des consommateurs, car elles permettent un gain de temps évident. Que ce soient les particuliers ou les entreprises, elles feront sans aucun doute encore partie du paysage dans dix ans. Néanmoins, les acteurs oeuvrent pour mettre au point des capsules qui soient biodégradables, qui permettront d'être plus en phase avec la nécessité de protéger à tout prix l'environnement.

 

Le café est par conséquent une boisson qui a beaucoup de succès en France. Les principaux acteurs se livrent une bataille sans merci pour proposer aux consommateurs des goûts toujours plus inédits. Le café dosette remporte l'unanimité dans la plupart des foyers français, ainsi que dans les entreprises. Toutefois, il s'agit d'un véritable fléau pour l'environnement et espérons que davantage de dosettes biodégradables puissent rapidement voir le jour. Les consommateurs aiment la nouveauté, ils aiment vivre une expérience. Pour beaucoup, le café est un arôme, une sensation dont ils ne peuvent pas se passer, raison pour laquelle le marché est l'un des principaux marchés français et mondial.

 

Sources : Coffee webstore, LSA conso