Etudes & Analyses

Étude de cas corrigée en marketing digital - Uber Eats

En moins de cinq ans, Uber Eats est devenu un véritable phénomène sur le territoire français, et en particulier dans toutes les villes de plus de 10 000 habitants. Ce succès s'est amplifié avec les confinements et les diverses réglementations dues à la crise sanitaire. Aujourd'hui, plus de 7 millions de Français sont séduits par le principe et ce succès ne demande qu'à s'étendre encore plus dans les années à venir.

Consultez
tous nos documents
en illimité !

à partir de</br> <span>19.95 €</span></br> sans engagement</br> de durée

à partir de
19.95 €
sans engagement
de durée

Voir les offres
Uber Eats

Credit Photo : Pexels cottonbro

La plateforme travaille avec les restaurateurs et autres surfaces alimentaires qui le souhaitent, et prennent 30 % de marge auprès des commerces.
En 2020, ce sont près de 17 000 restaurants qui sont partenaires et 25 000 coursiers. L'application Uber Eats compte de plus 7 millions de téléchargements, avec une hausse de plus de 40 % depuis le début de la crise sanitaire. Prochainement, un partenariat se développe entre la plateforme et le championnat de France de League 1.

Uber Eats est également très présent sur les réseaux sociaux qui sont des étapes incontournables dans le marketing digital pour la grande majorité des entreprises. Avec plus de 3 millions d'abonnés sur Facebook, Twitter ou Instagram, Uber est devenu une communauté à part entière, qui se base sur le marketing de contenu ainsi que sur les emails ainsi que sur l'envoi de SMS.

La publicité digitale est axée sur un partenariat avec le groupe Carrefour, qui est l'un des principaux leaders de la grande distribution. Il est ainsi possible de voir un peu partout « comptez sur Carrefour et sur UberEats », avec la promesse d'une livraison en moins de 30 minutes.



Questions :

1) Comment est né le succès du groupe et quelles sont les tendances marketing pour le futur ?
2) Quelle stratégie digitale est utilisée par le groupe pour gagner de nouveaux clients ainsi que des partenariats avec les restaurants ?



Corrigé :

Uber Eats existe en France depuis 2016 et aux États-Unis depuis 2015. Le succès est relativement rapide, les consommateurs étant toujours plus pressés et de moins en moins enclins à perdre du temps au restaurant, surtout en semaine. Cela était le cas même avant l'arrivée de la crise sanitaire, mais avec la crise, tout s'est amplifié de manière exponentielle pour le groupe. L'objectif pour Uber est de devenir le leader de la livraison de repas à domicile, dans les villes, car le service ne propose pas de livraisons dans les villages.

Pour le futur, le groupe souhaite toucher une cible plus large encore, avec des systèmes de livraison plus étendus. Au fil des ans, le groupe veut devenir une véritable entreprise publicitaire, ce qui permettrait au groupe de générer de nouveaux revenus.

Uber utilise plusieurs types de stratégies digitales, et d'autres seront encore mises en place dans les années à venir. En effet, le groupe souhaite proposer des promotions exceptionnelles aux consommateurs de certains restaurants en échange d'une meilleure visibilité sur l'application.

En outre, l'objectif est également de faire en sorte que plusieurs clients commandent dans un même restaurant, pour gagner de l'argent sur les livraisons. Pour ce faire, Uber propose des promotions sur certains établissements dans un laps de temps très court.

L'une des stratégies digitales utilisées est donc le marketing de contenu, avec des photos, vidéos, ou encore références à l'actualité publiés sur les réseaux sociaux. Cela crée une valeur considérable pour Uber et augmente sa notoriété. Cela permet également de déceler des prospects plus qualifiés, permettant des interactions plus réfléchies et porteuses de résultat avec les internautes.

Les clients reçoivent en outre des SMS et des emails sur les promotions en cours. Pour Uber, les coûts de cette stratégie sont réduits au maximum et permettent une meilleure fidélisation de la clientèle. Le ciblage du public est plus efficace, puisque ce sont des gens qui se sont déjà inscrits sur l'application donc potentiellement intéressés.


Sources : E-marketing, Clubic