Consultez
tous nos documents
en illimité !

ABONNEZ-VOUS

à partir de
19.95 €
sans engagement
de durée

Voir les offres

Analyse financière de Meta Platforms, Inc. (Facebook)

Meta Platforms Inc. est la société qui a succédé à Facebook. Ce document a pour but de dresser une analyse financière de Meta Platforms, sur l'année 2021 en année complète, ainsi que sur les premiers trimestres de 2022. Les chiffres donnés sont en USD.

Meta Platforms

Credit Photo : Unsplash Dima Solomin

 

I. Résultats

Le chiffre d'affaires de Meta s'est élevé à 118 milliards d'USD pour l'année 2021, contre 86 milliards pour l'année précédente. Le résultat net s'est élevé à 39 milliards, contre 29 milliards l'année précédente.

Le chiffre d'affaires de Meta est constitué en immense majorité par des revenus de publicité (115 milliards sur 118 milliards d'USD), et à hauteur de 2 milliards pour les activités de laboratoire de réalité virtuelle et intelligence artificielle. Ceux-ci ont généré une perte d'environ 10 milliards sur la totalité de l'année 2021.

Meta anticipait alors une croissance d'environ 5-10% au cours de l'année 2022.

Les earnings per share ont été de 14$ pour l'année 2021, après des EPS de 11$ pour l'année 2020.

Au cours du premier trimestre 2022, Meta a enregistré un chiffre d'affaires de 28 milliards d'USD contre 26 milliards d'USD au cours du premier trimestre 2021. Le résultat net, en revanche, enregistre une forte baisse en s'établissant à 7.5 milliards contre 9.5 milliards sur la même période en 2021. Le groupe a notamment vu ses dépenses de recherche et développement augmenter fortement entre ces deux périodes, en hausse de 2.5 milliards. Les frais de recherche et de développement représentent près de 25% du chiffre d'affaires de Meta sur la période concernée. L'EPS pour le premier trimestre s'élève à 2.74$ par action, contre 3.34$ au premier trimestre 2021.

Pour le deuxième trimestre de 2022, le chiffre d'affaires s'est avéré stable en comparaison avec la même période sur 2021, avec 29 milliards. Le résultat net en revanche est fortement dégradé, en s'élevant à 6.7 milliards contre 10.3 milliards au cours du deuxième trimestre de 2021. Le groupe fait face à une situation difficile qui exige des restructurations et des décisions fortes. Pour faire face à ces difficultés, Meta a annoncé avoir pris des mesures drastiques en termes de coût du personnel, de dépenses non indispensables. Au cours du même trimestre, le groupe annonce l'arrivée d'un nouveau directeur administratif et financier du groupe.

Pour le troisième trimestre de 2022, le chiffre d'affaires s'est élevé pour Meta à 27.7 milliards, en baisse par rapport au trimestre précédent et par rapport à la même période sur l'exercice précédent. Le résultat net s'est élevé à 4.3 milliards d'USD contre 9.2 milliards pour la même période en 2021, soit une baisse de plus de 50%. La création de chiffres d'affaires semble se compliquer pour Meta, et la génération de résultat net encore davantage. La marge nette reste satisfaisante, à plus de 15% du chiffre d'affaires. Le chiffre d'affaires des laboratoires de réalité virtuelle est très faible (moins de 300 millions d'USD) et ils génèrent une perte importante au niveau du Groupe Meta. Meta pourrait bien choisir de réduire les coûts en la matière, ou du moins chercher à atteindre l'équilibre de rentabilité sur ce segment d'activité.

Le groupe a annoncé au troisième trimestre s'engager dans une politique de réduction drastique des dépenses, et notamment des coûts financiers et administratifs relatifs au siège du groupe.

Après les annonces des résultats du troisième trimestre, les investisseurs se sont montrés déçus et mécontents, et le titre a dévissé de près de 15% en bourse ce jour-là (27 octobre 2022). Cela démontre au groupe l'urgence de parvenir à maintenir et à réduire ses coûts, notamment pour satisfaire les investisseurs qui sont de plus en plus préoccupés par les niveaux importants de dépenses du groupe Meta dans son ensemble.

Pour mémoire, le chiffre d'affaires de Meta (ancien Facebook) ne s'élevait qu'à 40 milliards d'USD en 2017, soit un chiffre d'affaires qui a plus que triplé en cinq ans d'activité. La performance est remarquable, même si le groupe rencontre désormais quelques difficultés dans son plan de développement.

À la fin du troisième trimestre, Meta déclarait avoir près de 3 milliards d'utilisateurs mensuels de ses applications, et avait près de 2 milliards d'utilisateurs quotidiens déclarés.

II. Bilan

Meta présente un bilan de 166 milliards d'USD à fin 2021, contre 159 milliards à fin 2020. Le groupe présente des actifs courants à hauteur de 66 milliards d'USD (dont 17 milliards de cash), des immobilisations et équipements pour 58 milliards d'USD, un écart de conversion passif de 19 milliards, et des loyers opérationnels reconnus d'après les normes IFRS pour 12 milliards à l'actif du bilan.

Au passif, le bilan présente 125 milliards d'USD de capital, ce qui témoigne de son impressionnante solidité financière, et de sa capacité à absorber des imprévus au cours de son activité. Dans ce capital, 56 milliards proviennent des actifs cotés en bourse pour Meta, à la bourse du NASDAQ.

Ses dettes sont des dettes courantes pour 21 milliards, et dettes à long terme pour 20 milliards.

À la fin du premier trimestre 2022, le total bilan de Meta s'établit à 164 milliards, en faible baisse par rapport au bilan de clôture de l'année 2021. Les actifs courants ne s'élèvent plus qu'à 59 milliards, soit une baisse de près de 10% en comparaison avec fin décembre 2021. Cela traduit en sorte de dégradation de la condition financière de Meta, ses actifs étant moins courants et donc moins facilement mobilisables qu'auparavant. Néanmoins, près de 40% de ses actifs sont des actifs courants, ce qui reste un ratio très satisfaisant. Les montants de capital présents au passif sont globalement stables.

À la fin du deuxième trimestre 2022, le bilan a connu une croissance, et s'élève à 170 milliards de dollars. Les actifs courants représentent 55 milliards de dollars, globalement stables par rapport au trimestre précédent. Au passif, les passifs courants augmentent, ce qui signifie que les dettes sont exigibles à plus court terme qu'auparavant. Cela doit être un point d'attention pour Meta qui doit s'assurer d'être en capacité de rembourser rapidement les dettes courantes, exigibles à court terme.

À la fin du troisième trimestre, le bilan de Meta s'établit à 179 milliards d'actifs. Les actifs à court terme s'élèvent à 58 milliards de dollars. Au passif, la valeur des actions s'établit à 67 milliards et les réserves accumulées à 67 milliards également.

Le cours de l'action Meta s'établit au 1er décembre 2022 à environ 120 USD par action, contre plus de 300 USD au 01/12/2021. La dégringolade en bourse est majeure, avec une perte de plus de la moitié de la valeur de l'action.

Les mesures prises par Meta pour réduire ses coûts, améliorer sa profitabilité et tranquilliser les investisseurs seront-elles suffisantes pour endiguer la perte de valeur boursière du groupe ? Le groupe est désormais aux mains du célèbre Mark Zuckerberg qui a immédiatement déployé des mesures nombreuses, souvent très impopulaires. Les licenciements sont nombreux, rapides, pas anticipés, et créent des situations de panique sur les marchés concernés. Le PDG s'affiche néanmoins toujours intimement convaincu de la qualité de son groupe, des produits, et des potentiels de croissance pour le groupe dans un horizon de 5 à 10 ans. 11 000 personnes ont ainsi été licenciées en quelques jours, début novembre, créant des vagues d'impopularité et de contestation aux États-Unis. Les personnes désignées ont quelques heures pour faire leurs bagages et quitter la société. Les méthodes de Zuckerberg sont ainsi fortement décriées, mais celui-ci ne se laisse pas attaquer par le scepticisme. L'avenir nous dira si sa confiance sans cesse renouvelée dans le groupe a été bénéfique et couronnée de succès.

 

Sources : Meta, Reuters, CNBC