Etudes et Analyses

Après Google, vient Alphabet

Google vient d'annoncer hier la création d'une nouvelle entreprise nommée Alphabet afin de réorganiser le groupe et permettre à Google de se recentrer sur ses activités historiques telles que la recherche sur Internet, la publicité... Aujourd'hui, il est vrai que Google est présent dans plusieurs domaines : les mails, le stockage en ligne, les applications, la santé, la domotique... Retour sur cette bouleversante nouvelle !

abonnez-vous

Consultez
toutes nos études
& analyses sectorielles
en illimité !

img

à partir de
19.95€
sans engagement
de durée

Voir les offres
Après Google, vient Alphabet

Credit Photo : Fossbytes

Le communiqué du cofondateur et directeur de Google, Larry Page, publié sur le nouveau site abc.xyz en a étonné plus d'un, autant en France qu'aux États-Unis : dans le but de réorganiser sa structure, le géant du net crée une nouvelle société nommée Alphabet. Cette dernière sera la holding de la société américaine qui pourra ainsi se recentrer sur ses activités historiques telles que la recherche en ligne, la publicité, YouTube, Android et la cartographie. Ce tout nouveau Google sera dirigé par Sundar Pichai, le vice-président actuel du groupe. Il gère aujourd'hui Android et Chrome.

Alphabet détiendra 100 % de Google

Quant à Alphabet, présentée comme une collection de sociétés par Larry Page, elle prendra en charge les activités annexes de Google dans le domaine des alarmes connectées, de la santé, des véhicules d'investissement, de la fibre optique... À sa tête, l'on verra Larry Page au poste de directeur général, Sergey Brin au poste de président et Éric Schmidt, président exécutif au conseil d'administration. Elle détiendra 100 % du nouveau Google et le remplacera à la Bourse.

Une volonté de transparence vis-à-vis des investisseurs

Larry Page avait évoqué cette refonte il y a plusieurs mois déjà lorsqu'il avait comparé Google à Berkshire Hathaway, une société d'investissement. Les dirigeants du groupe veulent faire preuve de transparence vis-à-vis des investisseurs dont certains sont effrayés par le coût des activités annexes du mastodonte, cette distinction permettrait de les rassurer et les chiffres de Google concernant ses activités traditionnelles seront plus interprétables.

Dans son communiqué, M. Page évoque la possibilité d'exploiter les grandes opportunités au sein de Google. Il ajoute que chaque business disposera de son propre CEO.

Après cette annonce, le titre Google a cru de 6,2 % vers 9 h aujourd'hui à la clôture de Wall Street. Aucune date précise n'a été donnée. D'ici fin 2015, les actions actuelles deviendront des actions Alphabet, Google et sa maison-mère publieront leurs résultats séparément.

Des chiffres incroyables

Aujourd'hui, le moteur de recherche Google détient 90,95 % des parts de marché dans le monde et 95,46 % en France. Il compte près de 3,3 milliards de requêtes chaque jour. Le chiffre d'affaires du géant s'élève à 66 milliards de dollars par an (2015) et 17,7 milliards par trimestre (2014). Google génère 3,931 milliards de bénéfice par trimestre (2014). Son service de messagerie compte 900 millions d'utilisateurs, sa boutique Google Play propose non moins de 50 milliards d'applications, Youtube enregistre 1 milliard d'utilisateurs chaque mois... Qui douterait de la puissance de Google ?

Sources : Challenges, BFM, Le Nouvel Obs, Blog du Modérateur