Etudes & Analyses

Analyse PESTEL de la Société Générale

Historiquement, la Société Générale évolue principalement dans le secteur bancaire depuis 1864. Depuis une vingtaine d'années, elle perd de sa position de grande banque française : mise en difficulté depuis l'affaire Kerviel en 2008 puis par les crises économiques successives, à son apogée en 2020 qui conduit à une perte de 1,6 milliard d'euros pour la Société Générale au premier semestre. Son cours de bourse a chuté de plus de 40 % en un an et de près de 60 % sur dix ans, l'exposant à un risque élevé de rachat.

Consultez
tous nos documents
en illimité !

à partir de</br> <span>19.95 €</span></br> sans engagement</br> de durée

à partir de
19.95 €
sans engagement
de durée

Voir les offres
Analyse PESTEL de la Société Générale

Credit Photo : Flickr John Reynolds

En 2020, la Société Générale a initié une fusion/restructuration avec le Crédit du Nord. Le secteur bancaire est cependant contraint par de nombreux facteurs externes.

Analyse PESTEL

Politique
Économique
Socioculturel/social
Technologique
Écologique
Légal


Politique

Les banques évoluent dans un secteur marqué politiquement : règles concernant leurs produits et sensibilité des fluctuations du marché aux choix politiques.
Concernant les produits proposés aux clients, les banques doivent respecter la réglementation : en 2020, le Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF) a durci les conditions d'octroi des crédits.
Les fluctuations boursières et donc les bénéfices des banques sont étroitement liés à la stabilité politique et aux politiques menées. En 2016, la bourse a chuté brutalement à l'élection de Trump. En 2020, la bourse a subi des fortes variations liées à la COVID-19 et au confinement.


Économique

Les banques se rémunèrent sur les produits vendus aux clients et sur les marchés boursiers. Leurs bénéfices sont donc liés à la santé économique sur le plan national et international. Par exemple, les banques financement l'investissement et la consommation. En 2020, la crise sanitaire a entraîné une forte diminution de l'investissement : la Formation Brute de Capital Fixe (FBCF) qui inclut l'investissement a chuté de 10,3 % au premier trimestre en 2020, et la chute s'est accélérée aux trimestres suivants. Il en va de même pour la consommation des ménages, qui a chuté de 11 % au deuxième trimestre 2020.


Socioculturel/social

Sur le plan socioculturel, le système bancaire est dépendant du style de vie lié à la consommation qui accroît la demande de crédits. La réputation de la Société Générale a été fortement entachée par l'affaire Kerviel, dont elle garde les stigmates.

Technologique

Avec l'émergence des banques en ligne ces 20 dernières années, la performance digitale et technologique est un des leviers pour poursuivre le développement du secteur. La Société Générale a de plus dû renforcer sa sécurité interne suite à l'affaire Kerviel.


Écologique

Concernant l'écologie, le secteur bancaire est soumis à l'accord de Paris, signé fin 2015 lors de la COP21 à Paris. Pour préserver l'environnement, il existe 3 pivots dans le secteur bancaire : le financement, l'investissement et le conseil pour le développement des entreprises en faveur de la transition écologique.


Légal

Les banques sont soumises au Code de consommation. En contrainte marquante, celui-ci impose que toute personne physique majeure puisse disposer d'un compte bancaire, et ce quelle que soit sa situation financière.



Sources :

- Société Générale (societegenerale.com)
- Pourquoi la Société Générale ne pourra pas s'en sortir seule - Capital.fr
- Oudéa (Société Générale) : « innovation et technologie, deux leviers clés pour réussir notre prochaine étape stratégique » (presse-citron.net)
- Affaire Kerviel : la Société Générale détaille les failles de son système (latribune.fr)
- Trump élu, les bourses mondiales chutent avant de se reprendre (lejdd.fr)
- SOCIETE GENERALE Cours Action GLE, Cotation Bourse Euronext Paris - Boursorama