Etudes & Analyses

La veille concurrentielle, exemple avec Darjeeling

La veille concurrentielle est la partie du marketing qui permet aux entreprises de mieux connaître ses concurrents. Il y a deux raisons principales à faire une bonne veille concurrentielle : d'un côté, c'est en sachant ce que font les autres que notre entreprise pourra réduire certains risques commerciaux et, d'un autre côté, c'est aussi une manière de mieux déceler les opportunités que le marché nous propose.

ABONNEZ-VOUS

Consultez tous nos documents en illimité !

img

à partir de 19.95 € sans engagement de durée

Voir les offres
La veille concurrentielle

Credit Photo : Pexels

Comment faire pour mettre en place une veille concurrentielle ?
Exemple de veille concurrentielle

Il y a bien entendu d'autres éléments importants à prendre en compte. La veille concurrentielle permet d'être toujours à l'affût des dernières sorties sur le marché des produits vous concernant, d'être au courant de certaines opérations promotionnelles, de tout savoir (ou presque) sur les avances technologiques... La veille vous permet d'être mieux informé et, par conséquent, de prendre des décisions plus justes et pertinentes.

C'est par la veille concurrentielle qu'une entreprise peut modifier ou faire évoluer sa stratégie marketing.

Comment faire pour mettre en place une veille concurrentielle ?

Il y a plusieurs étapes à suivre :

1. Identifier les concurrents
2. Faire un diagnostic des éléments indispensables à « surveiller » et mettre tout cela dans une grille, par exemple. Les données à analyser sont :

- les données financières,
- les produits ou services proposés,
- les prix,
- les fournisseurs,
- la capacité de production,
- les ressources (humaines, matérielles, technologiques),
- les marchés (clients, circuits, zones...),
- les stratégies (cibles, acquisitions...).

3. Définir les priorités. Quand le diagnostic est fini, place aux priorités. C'est à partir de l'analyse du diagnostic qui fait suite à la veille que vous serez capables d'ajuster vos priorités, d'en définir de nouvelles, etc.
4. Vous n'avez plus qu'à mettre en place un plan d'action.

Exemple de veille concurrentielle

Imaginons que la marque de lingerie Darjeeling veut lancer un nouveau produit. Pour ce faire, la marque veut être sûre d'avoir une opportunité et de mettre en place une stratégie qui sera payante. Darjeeling décide alors de faire une veille concurrentielle de deux autres marques qui lui font concurrence directe : Etam lingerie et Orcanta.

Ainsi donc, nous venons déjà de remplir l'étape 1 : les concurrents directs ont été identifiés.

Ensuite, nous allons passer à l'étape 2, sans doute, celle qui prend le plus de temps. Pour être sûrs de ne rien oublier, nous vous conseillons de faire un tableau :


Darjeeling tableau
Credit Photo : Etudes et analyses

Quand vous aurez fini votre diagnostic, sous forme de tableau, de grille, de schéma... vous serez en mesure de passer à l'étape 3, celle de la définition des priorités pour Darjeeling. Une bonne manière de commencer, c'est en dressant les forces et les faiblesses :

- les produits leaders,
- les produits utilisés en appel,
- l'expertise des vendeurs,
- etc.

Les priorités vont être alors réajustées, voire réinventées : atteindre un nouveau public, changer de canal de distribution, ne plus mettre sur le marché un nouveau produit, mais plutôt un autre, etc.

Enfin, Darjeeling pourra s'attaquer à la dernière partie de cette veille concurrentielle : la construction d'un plan d'action.

Source : Conseils marketing


Les articles suivants peuvent vous intéresser :

Le diagramme de GANTT : explication
L'outil QQOQCP : méthode
Quelles sont les étapes du lancement d'un nouveau produit ?
Explication de la matrice BCG
Les 5 forces de Porter, exemple avec Apple
L'analyse PESTEL : méthode