Etudes et Analyses

Quand Facebook veut se meler du travail des journalistes

Que les réseaux sociaux soient devenus partie intégrante de notre vie est indéniable. Que les réseaux sociaux signifient beaucoup plus qu'un simple lieu de partage est plus qu'un constat. Que les réseaux sociaux aillent au-delà d'une utilité purement ludique est plus qu'un fait.Pour les entreprises, les start-ups, les jeunes entrepreneurs et bien d'autres professionnels, les RS font partie, désormais, des stratégies de marketing, de communication et de développement de l'activité.Nous vous présentons ici comment le célèbre réseau Facebook veut intensifier ses relations avec les journalistes.

abonnez-vous

Consultez
toutes nos études
& analyses sectorielles
en illimité !

img

à partir de
19.95€
sans engagement
de durée

Voir les offres
Quand Facebook veut se mêler du travail des journalistes

Credit Photo : Isarta

On le savait, Twitter est un outil incontournable et indispensable pour faire de la veille. En revanche, Facebook, le grand ami de tout le monde restait, jusqu'à présent, un peu à l'écart de cette recherche d'infos et de cette valeur ajoutée qu'il pouvait apporter aux entreprises. Cela devrait être réparé puisque début septembre 2015, Marck Zuckerberg a annoncé le lancement d'une application web, appelée Signal.

Signal, Mentions et Instant Articles

Avec cette application, Facebook prétend tendre la main aux journalistes pour les aider à découvrir les dernières tendances sur le réseau social et sur Instagram (même groupe). L'application permettrait également de donner accès à une partie des statistiques.

Mais ce n'est pas tout. Facebook a également décidé d'ouvrir aux journalistes son application Mentions. Celle-ci (jusqu'à présent réservée aux gens célèbres) permet de prendre des vidéos en direct et de les diffuser aux abonnés. Tout comme la nouvelle fonction de Facebook « Instant Articles » (créée avec des partenaires) qui permet de publier directement des articles sur le réseau social afin de les rendre plus rapidement accessibles aux internautes.

Quel est donc le nouvel objectif de Facebook ?

Zuckerberg veut répandre et rendre plus accessibles les contenus médiatiques de ses réseaux sociaux. Si Twitter est connu et réputé pour son utilité en tant que source d'information, on ne pouvait pas dire la même chose quant à Facebook et moins encore en ce qui concerne Instagram, un réseau très visuel, mais pauvre en moteur de recherche.

Désormais, avec ces outils mis à disposition des journalistes et autres usagers, Facebook pourra aussi jouer dans la cour des réseaux rendant service à la société d'information et de communication du 21e siècle.

En quelque sorte, c'est une manière d'étoffer encore plus le trafic de Facebook. On n'ira plus lire les journaux et sites d'information, on verra tout cela sur Facebook. Aussi, c'est un moyen pour tout un chacun de devenir journaliste d'un jour, journaliste de cet événement qui vient d'arriver aux pieds de notre immeuble : en utilisant toutes ces nouvelles applications, on se sentira un peu plus professionnel.

Le débat est ouvert. En tout cas et en connaissant la complexité des algorithmes qui gèrent le géant Facebook, on mettra peut-être encore un peu de temps avant de voir si oui ou non, Facebook est dans la course des sites d'information. De toute façon, ne l'oublions pas, toutes ces nouvelles fonctionnalités ne sont pas encore accessibles à tout le monde et sont testées, majoritairement, aux États-Unis.

Sources : Presse citron, Geekzone, Le Figaro